Vous lisez en ce moment
Entre les géants de la tech, les start-up et le jeu vidéo, la course au métavers est lancée

Entre les géants de la tech, les start-up et le jeu vidéo, la course au métavers est lancée

Considéré comme la prochaine grande étape dans l’évolution d’Internet et du numérique, le métavers attire toujours plus d’acteurs désireux d’obtenir leur part de ce nouvel horizon de développement.

 

Le métavers est un terme qui commence tout juste à faire partie de notre vocabulaire. Pourtant, il fait déjà beaucoup parler de lui, comme étant un nouvel Eldorado numérique pour les entreprises et les start-up du numérique, avec des possibilités quasi infinies. De plus en plus d’acteurs se lancent dans ce domaine qui permet, notamment grâce à la réalité virtuelle et augmentée, de démultiplier les interactions humaines en se libérant des contraintes physiques.

 

Facebook a déjà pris une longueur d’avance sur ses potentiels concurrents. L’entreprise fondée par Mark Zuckerberg a d’ailleurs opté pour un nouveau nom, Meta, référence subtile à sa nouvelle priorité stratégique. Des start-up et même des jeux vidéo comme Roblox et Fortnite n’ont pas tardé à se lancer dans cette nouvelle aventure. « Il y a de fortes chances pour qu’il y ait plusieurs métavers, une multitude d’expériences disponibles en plusieurs points » , estime Nicolas Reffait, associé en charge des médias au sein du cabinet BearingPoint. « Ce n’est pas le sens de l’histoire qu’il n’y ait qu’un seul métavers porteur de l’ensemble des expériences. Par nature, on n’imagine pas qu’il puisse être possédé » .

 

Facebook, désormais Meta, a dévoilé son projet de métavers. Crédit : Facebook/Meta

 

Facebook ambitionne de s’imposer comme le créateur d’un espace numérique universel de référence, comme a pu l’être en son temps le moteur de recherche Google. Pour y parvenir, le groupe compte investir plusieurs dizaines de milliards de dollars chaque année dans le projet, et d’embaucher 10 000 personnes d’ici cinq ans en Europe.

 

D’autres entreprises ont suivi la voix et se lance à leur manière dans l’aventure du métavers. Microsoft ambitionne de développer ‘’Mesh’’, une nouvelle fonctionnalité dans le logiciel Teams qui permettra d’apparaître, au cours de l’année 2022, sous la forme d’avatar personnalisé au lieu d’activer la vidéo. Nvidia, le champion des processeurs, a de son côté déjà lancé ‘’Omniverse’’, qui entend permettre à des équipes de collaborer en temps réel dans un espace virtuel partagé ».

 

Le jeu vidéo tente aussi de profiter de cette nouvelle opportunité de développement numérique. Fortnite et Minecraft avaient déjà profité de la pandémie pour devenir des plateformes de divertissement où les joueurs pouvaient mener une vie sociale en parallèle de la réalité, au point de bousculer l’hégémonie des réseaux sociaux. Fortnite et son éditeur Epic Games sont parmi les plus avancés, et ont déjà proposé des concerts virtuels de Travis Scott ou de Zara Larsson suivis par plusieurs dizaines de millions de personnes. « C’est une opportunité incroyable pour se connecter avec une audience plus jeune. C’est vraiment le futur » , a déclaré la chanteuse pop suédoise.

 

Fortnite a déjà organisé des concerts virtuels suivis par des millions de personnes. Crédit : Coinbase

 

Voir aussi

Dernière force qui tente de se développer dans le métavers, les start-up. En Corée du Sud par exemple, c’est une coalition de start-up et d’institutions publiques qui a été formée sous la houlette du Ministère des Sciences pour éviter « une dépendance aux acteurs transnationaux » . Cette coalition, baptisée ‘’Metaverse Alliance’’ regroupe plus de deux cents entreprises aux côtés de champions comme Samsung.

 

 

Lire aussi > LOUIS VUITTON, VALENTINO, MARC JACOBS, GUCCI…QUAND LE LUXE SE MET AU GAMING

 

Photo à la Une : © Getty Images

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut