Vous lisez en ce moment
Coronavirus : Hermès dévoile un chiffre d’affaires en baisse de 6,5% au premier trimestre

Coronavirus : Hermès dévoile un chiffre d’affaires en baisse de 6,5% au premier trimestre

Affecté comme tout le secteur du luxe par l’épidémie de Covid-19, Hermès a annoncé ce jeudi 23 avril un chiffre d’affaires au premier trimestre 2020 en recul de -6,5 % (-7,7 % à taux de change constants) à 1 506 millions d’euros.

 

Son activité a été affectée par l’épidémie de Covid-19 au premier trimestre 2020, en repli (-6,5%) avec un net recul en Asie.

 

Toutes les zones géographiques ont été impactées par la crise sanitaire et les fermetures de magasins.

 

L’activité dans les magasins du groupe français de luxe est en recul de -7 % à taux de change constants. En Asie, seul le Japon (+1 %) affiche une résilience remarquable. Le sellier y a ses fidèles notamment pour des pièces exclusives qui font honneur à son savoir-faire.

 

En Asie – hors Japon-, le groupe français a enregistré un net recul de ses ventes…

 

Activité à fin mars par métier

 

A taux de change constant, la Maroquinerie-Sellerie affiche une baisse (-6 %) qui résulte de la fermeture des magasins dans les différentes zones géographiques.

 

Hermès a annoncé la fermeture de ses sites de production en France à compter du 17 mars afin de protéger l’ensemble de ses collaborateurs, à l’exception du site d’Hermès Parfums au Vaudreuil qui a mis en œuvre, sur le mode du volontariat, une production de gel hydroalcoolique.

 

Les investissements dans les capacités de production ont été maintenus, avec la poursuite des projets des maroquineries de Guyenne et de Montereau, et l’annonce de nouvelles maroquineries à Louviers et dans les Ardennes. Hermès poursuit le renforcement de son ancrage territorial.

 

Les autres divisions du groupe ont également été fortement impactées par les fermetures des magasins dans l’ensemble des zones géographiques, après un excellent mois de janvier qui avait bénéficié de la dynamique favorable du nouvel an chinois.

 

Les métiers Vêtement et Accessoires (-11 %) et Soie et Textiles (-19 %) ont été davantage pénalisés par les baisses de trafic qui ont précédé les fermetures.

 

Les Parfums, malgré le lancement très réussi du métier de la Beauté début février, sont en recul (-3 %) comme l’Horlogerie (-7 %). Les Autres métiers Hermès (+4 %) ont particulièrement bien résisté grâce à la Bijouterie.

 

Voir aussi


A ce jour, le sellier connait un regain des ventes dans ses boutiques rouvertes mais celles-ci ne concernent que la Chine continentale et la Corée, alors que l’activité est très réduite au Japon.

 

Les évolutions de la pandémie et les mesures décidées par les Etats ne permettent pas à ce stade de prévoir les dates de réouverture des magasins, précise le groupe dans un communiqué.

 

À moyen terme, malgré le renforcement des incertitudes économiques, géopolitiques et monétaires dans le monde, le Groupe confirme un objectif de progression du chiffre d’affaires à taux constants ambitieux.

 

 

 

Lire aussi > Coronavirus : Tiffany & Co et Tod’s font un don important

 

Photo à la Une : © Hermès

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut