Clarins choisit Troyes (Aube) pour sa deuxième usine

Son premier site industriel à Pontoise (Oise) ne suffisait plus à ses ambitions. Le spécialiste français de la beauté Clarins a choisi Troyes, dans l’Aube, pour y installer une deuxième usine, qui démarrera fin 2024.

 

Clarins poursuit son essor en misant sur le Made in France. Alors qu’elle fabrique déjà la grande majorité de ses cosmétiques et produits de soin (plus de 90%) dans son usine de Pontoise, la multinationale française vient d’annoncer avoir opté pour Troyes, pour installer un second site. La capitale de l’Aube, naguère berceau de la maille française avec des fleurons comme Lacoste et Petit Bateau, a été préférée à Saint-Quentin (Aisne), également pressentie.

 

Fort déjà d’un chiffre d’affaires d’1,7 milliard d’euros réalisé dans 150 pays, et employant 8 000 salariés, Clarins ne compte visiblement pas s’endormir sur ses lauriers.

 

 « Notre feuille de route ambitieuse prévoit le doublement de notre production ce qui nous conduit aujourd’hui au déploiement d’un deuxième site. En tant qu’entreprise française, le groupe Clarins a toujours fait le choix de privilégier le « made in France » et les circuits courts » a indiqué Jonathan Zrihen, le Président et Pdg du groupe Clarins.

 

300 salariés

 

La nouvelle usine s’installera sur un terrain de 13 hectares à Sainte-Savine, commune limitrophe de la capitale de l’Aube, au sein du Parc du Grand Troyes. Demandant au total 135 millions d’euros d’investissement, la nouvelle usine emploiera au démarrage une cinquantaine de salariés, et à terme près de 300 pour faire tourner 21 lignes de production.

 

Vision 3D du futur site de production de Clarins sur le terrain du Parc du Grand Troyes à Sainte-Savine / © Clarins

 

Le site respectera les engagements RSE de Clarins et répondra aux critères HQE excellent (haute qualité environnementale).

 

« Le démarrage des travaux devrait intervenir d’ici la fin du mois de février 2023, pour une mise en production prévue à l’automne 2024 » a précisé le groupe.

Lire aussi > Etude KPMG : les meilleures expériences client dans la mode et la beauté

Photo à la Une : © Clarins

Tags

Picture of Sophie Michentef
Sophie Michentef
Sophie Michentef a évolué plus de 30 ans dans la presse professionnelle. Pendant une quinzaine d’années, elle a encadré la rédaction France et international du Journal du Textile. Elle met désormais son expertise presse, textile, mode et luxe au service de journaux, organisations professionnelles et entreprises.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus