Vous lisez en ce moment
CAC 40: repli sous les 5400 points dans le sillage des valeurs du luxe

CAC 40: repli sous les 5400 points dans le sillage des valeurs du luxe

Vendredi 29 janvier, la gloire n’était pas au rendez-vous pour le CAC 40: Celui-ci a clôturé le premier mois de l’année avec une baisse de 2,02% à 5399,21 points. À l’échelle de janvier, l’indice affiche une perte totale de 2,74 %.

 

Cela fait maintenant un mois que le CAC 40 affiche repli sur repli et peine à repasser la barre des 5600 points. Le secteur du luxe, originellement porteur des marchés financiers démontre une instabilité considérable, notamment avec les replis quotidiens de Kering. 

 

Cependant, ce mois-ci ce n’est pas uniquement la maison-mère de Gucci qui est au plus bas.

 

Le leader mondial du secteur du luxe LVMH termine la semaine en signant une perte de  3,62 %, Hermès connait la même souffrance avec un repli de 2,21 % et Kering affiche une baisse de 2,57 %. 

 

Par ailleurs, même si LVMH a dévoilé un bilan 2020 nettement positif, les analyses techniques prévoient une chute de ses actions dans un futur proche. Les analystes conseillent d’attendre le repli avant d’investir dans le titre.

 

La tendance est mondiale et cette fois ne fait pas exception : Francfort a clôturé vendredi avec une baisse de 2,08 % et Londres a lâché 1,82%, soit leur plus mauvaise performance hebdomadaire depuis depuis l’élection présidentielle US début novembre, avec des baisses respectives de 3,18% et 4,30%. A Paris, le CAC40 avait alors cédé 2,88%.

 

Voir aussi


Ce n’est pas plus glorieux du coté de la bourse New Yorkaise, l’indice Dow Jones à Wall Street a perdu 2,03% et est repassé sous la barre des 30.000 points pour la première fois depuis début décembre. Le Nasdaq a perdu 2,00% et le S&P 500 1,93%.

 

La contraction moins forte que prévu de 1,3% du PIB de la France au quatrième trimestre n’a eu alors que peu d’effets positifs, la crise sanitaire dominant largement l’esprit des investisseurs. De plus, les tensions persistent entre l’UE et le vaccin AstraZeneca et les craintes d’une crise de liquidités en Chine sont toujours présentes.

 

Lire aussi > BOURSE : UN REPLI DESS ACTIONS DE LVMH EST A PREVOIR

 

Photo à la Une : © Presse

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut