Vous lisez en ce moment
CAC 40 : Aidée par le rebond du luxe, la Bourse parisienne poursuit sa hausse

CAC 40 : Aidée par le rebond du luxe, la Bourse parisienne poursuit sa hausse

Le CAC40 a continué sa progression à l’ouverture ce lundi matin à 6 069,09 points. Avec une 5 ème séance consécutive de hausse et 9 progressions lors des 10 dernières séances, la Bourse parisienne semble se stabiliser au-dessus des 6.000 points. De son côté, UBS relève ses estimations de résultats du secteur du luxe qui devrait connaître un premier trimestre 2021 nettement plus solide que prévu.

 

À la mi-journée, le CAC 40 a nettement réduit ses gains mais la probabilité pour celui-ci d’afficher une 6ème séance de hausse consécutive demain est belle et bien présente.

 

Soutenue par la perspective d’une reprise de l’économie américaine depuis quelque temps notamment grâce au plan de relance économique, les premiers envois de chèques de 1.400 dollars ce week-end continuent d’alimenter cet optimisme. 

 

En effet, selon une enquête de la Deutsche Bank, les Américains seraient prêts, en moyenne, à investir en bourse 37% des chèques du plan de relance de 1.400 dollars, soit plus de 150 milliards au total.

 

Le comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine se réunit demain et après-demain. Les analystes prévoient une révision en hausse des projections de croissance qui seront dévoilées mercredi.

 

Cependant, les marchés pourrait bien souffrir de la situation sanitaire. 

 

Effectivement, même si la campagne de vaccination s’est accélérée aux Etats-Unis, la crise sanitaire poursuit sa dégradation en Europe : l’Italie a décidé de re-confiner tout le pays depuis aujourd’hui, et ce jusqu’au week-end de Pâques inclus ; les Pays-Bas envisagent une suspension de l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca du fait de craintes de possibles effets secondaires liés à ce sérum.

 

Luxe : Un premier trimestre 2021 nettement plus solide que prévu

 

Coté luxe, UBS prévoit un premier trimestre 2021 nettement plus solide que prévu et considère que la poursuite des tendances énergiques enregistrées auprès des consommateurs locaux aux Etats-Unis et en Europe ainsi qu’au Nouvel An Chinois devraient permettre une nouvelle accélération de la croissance des ventes en organique au premier trimestre.

 

Cependant, le bureau d’études estime que cette accélération n’est pas prise en considération par le consensus. C’est la raison pour laquelle il s’attend à ce que ce premier trimestre soit un catalyseur positif pour l’industrie du luxe. 

 

Voir aussi


UBS table sur une croissance organique moyenne de 22%, contre un consensus de 17%.

 

A faut rappeler aussi que Burberry a fait savoir vendredi qu’il connaissait un solide rebond de ses ventes depuis décembre qui devrait lui permettre de dégager des résultats annuels supérieurs au consensus pour l’exercice clos au 27 mars.

 

Cette publication, inattendue, a fait bondir le titre du groupe de luxe britannique. A la Bourse de Londres, l’action s’adjugeait 7,57% à 2137 pence dans les premiers échanges, signant la meilleure performance de l’indice paneuropéen STOXX 600.

 

En fin de journée ce lundi à Paris, LVMH affichait quant à lui une baisse de 1,38% à 555,50 euros, tandis qu’Hermès et Kering poursuivaient leur hausse avec respectives de 0,29% à 957 euros et 0,84% à 601,40. 

 

Lire aussi > LA BOURSE DE PARIS DANS LE VERT, LE CAC 40 REPASSE AU-DESSUS DES 6.000 POINTS

Photo à la Une : © Presse

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut