Vous lisez en ce moment
Bvlgari : financement du site archéologique de Largo Argentina

Bvlgari : financement du site archéologique de Largo Argentina

Annoncée il y a quelques semaines, l’ouverture au grand public du site archéologique de Largo di Torre Argentina à Rome est proche, et cela pour la première fois grâce à un projet d’un million d’euros sponsorisé par le joaillier de luxe Bvlgari. Les travaux doivent commencer mi-mai 2021.

 

La nouvelle a été annoncée par Jean-Christophe Babin, PDG de Bvlgari, et Virginia Raggi, maire de Rome, qui a déclaré que le projet offrirait aux visiteurs un « voyage dans le temps”.

 

« C’est l’un des lieux les plus évocateurs de Rome, un coffre à trésor au cœur de la ville”, a écrit la maire sur Facebook. « Imaginez, ce complexe archéologique abrite quatre temples datant d’entre le troisième et le deuxième siècle avant Jésus-Christ.”

 

Un chantier important pour un site prestigieux 

 

Ce sera la société Biagioli Srl qui sera en charge des travaux. Selon leurs estimations la restructuration du lieu historique commencera à la mi-mai et durera un an. 

 

La marque de luxe italienne a offert près d’un million d’euros à la ville afin de réaménager de manière ludique et instructive ce musée à ciel ouvert. 

 

« Le début des travaux pour la zone sacrée de Largo Argentina marque un nouveau moment très important dans notre collaboration toujours positive avec Roma Capitale et la Surintendance pour valoriser les trésors historiques et artistiques de la Ville Éternelle. Depuis sa mise au jour, ce joyau est visible des romains et des touristes depuis des années sans toutefois pouvoir être pleinement admiré et apprécié. Nous sommes fiers de contribuer à un projet qui rapproche ce lieu de nos yeux, nous permet de connaître son histoire et de découvrir ses détails. L’espace sacré sera enfin ramené au centre de la vie culturelle de Rome, comme il y a des siècles à l’époque républicaine. » a déclaré Jean-Christophe Babin.

 

Les travaux rendront pour la première fois le site accessible « de manière intégrale et définitive » d’après la maire de Rome. Jusqu’à présent, les gens étaient habitués à regarder les ruines depuis la rue, « comme depuis un balcon.”

 

Les travaux se feront en deux temps : la restauration des vestiges présents sur le site archéologique ainsi que l’insertion d’éléments permettant de rendre accessible à tous les visiteurs l’exploration de la zone sacrée. 

 

La composition sera répartie en plusieurs espaces, d’une part la tour Papito qui accueillera à la fois la billetterie et une partie de l’exposition. Cette disposition sera optimisée par des allées verticales et horizontales, placées au cœur de la zone archéologique. 

 

D’autre part, les passerelles élaborées à différentes hauteurs donneront l’occasion aux visiteurs d’observer les fouilles et découvertes faites entre 1926 et 1930. 

 

Le parcours sera organisé sous forme chronologique grâce à l’insertion d’une série de panneaux mettant en lumière l’évolution historique des lieux. 

 

Les chemins surélevés permettront de voir de près les quatre temples républicains romains, dont le monument circulaire à la déesse de la Fortune, et les vestiges du théâtre de Pompée.

 

Les touristes et visiteurs pourront aussi admirer les terres cuites encore présentes ainsi que les fragments des statues.

Voir aussi


 

Rome et Bvlgari, une collaboration ancienne 

 

Ce n’est pas la première fois que Bvlgari s’investit dans des projets de la capitale italienne : en 2016, le joaillier de luxe avait financé la restauration de la Place d’Espagne à hauteur de 1,5 million d’euros. 

 

Plus récemment, il a apporté une contribution financière importante au nouveau système d’éclairage qui illumine le musée de l’Ara Pacis et son autel antique.

 

Bvlgari est également en train de mener des travaux sur La Piazza Augusto Imperatore, afin de transformer un bâtiment emblématique de la place en un hôtel 5 étoiles.

 

Par ailleurs, Bulgari va ouvrir un autre hôtel cinq étoiles au centre de Rome, situé dans un bâtiment de style rationaliste conçu par Vittorio Ballio Morpurgo et construit entre 1936 et 1938. Ouverture prévue l’année prochaine.

 

Lire aussi > LVMH WATCH WEEK 2021 : RETOUR SUR LES PIECES MAITRESSES DE BVLGARI

 

Photo à la Une : © GettyImages

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut