Tendances : le renouveau de la mode masculine

La Fashion Week Homme de Paris pour la saison automne-hiver 2024-2025 promet un rythme soutenu avec 42 défilés et 32 présentations. Les boutiques stimulent le segment par des initiatives innovantes tandis que les événements majeurs des grandes Maisons marquent l’avènement d’une nouvelle masculinité dans l’industrie de la mode.

 

Le calendrier provisoire de la prochaine Fashion Week Homme de Paris a été rendu public, révélant diverses nouveautés. Pour la Saison automne-hiver 2024-2025, un total de 74 événements est programmé, incluant 42 défilés et 32 présentations étalés sur une durée de six jours, du mardi 16 au dimanche 21 janvier 2024. Malgré une légère réduction par rapport à l’année dernière, le rythme de cette Fashion Week s’annonce soutenu.

 

Si la fascination pour la Française, en particulier la Parisienne, est mondiale, qu’en est-il du style masculin français ? L’histoire du style français a toujours passionné Gauthier Borsarello, cofondateur du magazine L’Étiquette et directeur de la création de de Fursac.

 

« Il faut se rappeler que la chute de la royauté en 1789 met fin à un vestiaire masculin dont les modes sont dictées par la cour. Les hommes s’habillent désormais selon leur fonction, les bouchers en blanc, les cheminots en moleskine noire. Tout cela tient plus ou moins jusqu’à l’arrivée de l’influence anglo-saxonne après-guerre et celle du rock and roll dans les années 1960. Le style français marqué par les uniformes de travail s’imbibe alors d’influences américaines et mêle une paire de mocassins Weston à un blouson en cuir, des santiags à une chemise Charvet… »

 

Plus qu’un simple vestiaire, le style français est une sorte de savoir-vivre, sachant éviter l’excès et adopter une posture nonchalante héritée de la Nouvelle Vague. « Ce n’est ni le côté maniéré et très soigné de l’Italien, ni la rigueur de l’Anglais », explique le fondateur d’Officine générale.

 

Mr Porter, le site d’e-commerce consacré à la mode masculine, constate l’engouement pour de nombreuses marques françaises, telles que A.P.C., AMI Paris, Officine générale ou encore Isabel Marant. « Leurs vêtements sont subtils, avec des détails finement travaillés, appréciés par les initiés de la mode comme par un public international plus large », observe Olie Arnold, directeur du style de Mr Porter.

 

Renaissance dans le monde

 

En juin dernier, le site de vente en ligne spécialisé dans la mode de luxe et lifestyle Mytheresa a ouvert sa nouvelle boutique de prêt-à-porter masculin à Munich, agrandie de 300 mètres carrés, afin de capitaliser sur les opportunités croissantes de la mode masculine.  Le directeur général, Michael Kliger, affirme que les consommateurs de vêtements de luxe pour hommes privilégient de plus en plus les basiques luxueux et les styles axés sur le design. Et ce au détriment d’une mode ostentatoire à forte dominante de logos. A l’origine, le magasin était fortement axé sur des marques à la mode telles que Balenciaga, Gucci et Alexander McQueen. Désormais, il met en avant des marques telles que Loro Piana et Brunello Cucinelli, explique M. Kliger.

 

 

Mytheresa avait fait son entrée dans la mode masculine en janvier 2020 avec l’ouverture de sa boutique physique dédiée à Munich et de son site de commerce électronique. Depuis, la plateforme s’efforce de renforcer sa position dans le domaine des vêtements pour hommes, représentant actuellement 10 % de l’activité et connaissant une croissance « remarquable », plus rapide que celle de la mode féminine, selon M. Kliger. Bien que la boutique pour hommes reste plus petite que la boutique de vêtements pour femmes de Mytheresa, qui s’étend sur 1 000 mètres carrés et se trouve à seulement 10 mètres de distance, elle est rentable et considérée comme une pièce pertinente du puzzle, selon M. Kliger.

 

Dans le même esprit, les grandes chaînes de magasins en Corée du Sud redoublent d’efforts pour attirer les consommateurs masculins, qui se sont récemment révélés être fortement dépensiers. La succursale de Gangnam du Shinsegae Department Store, leader des ventes parmi les grands magasins nationaux, a récemment remodelé sa section masculine pour cibler la « génération MZ », terme coréen désignant les milléniaux et la Génération Z. La part des articles contemporains est passée de 40,5 % en 2020 à 46 % l’année dernière dans la catégorie mode masculine du Shinsegae Department Store, et de 47,6 % en 2020 à 50,9 % dans sa succursale de Gangnam.

 

 

Par ailleurs, la succursale Pangyo du Hyundai Department Store, qui enregistre les ventes les plus élevées parmi les magasins Hyundai, a réorienté sa section masculine vers un concept de luxe, ciblant les clients masculins aux revenus plus élevés. Cette succursale a attiré des marques de luxe mondiales telles que Louis Vuitton, Dior, Gucci et Tom Ford, populaires parmi les consommateurs masculins d’une trentaine d’années, et a ouvert une section de montres haut de gamme. Selon Hyundai Department Store, la croissance du nombre de clients masculins est en augmentation, passant de 19 % en 2020 à 39 % en 2021 et 28 % en 2022.

 

Nouvelle masculinité

 



Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.


 

Lire aussi>PIERRE CARDIN : UNE RENAISSANCE CONTRARIÉE

Photo à la Une : ©LVMH

Picture of Hugues Reydellet
Hugues Reydellet
Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Newletter Luxus Plus