Sup de Luxe colle aux nouveaux défis du secteur

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

La pionnière des écoles de management du luxe s’adapte aux nouveaux enjeux du luxe. Elle met davantage le développement durable, le digital, l’engagement sociétal et l’international au cœur de son riche programme d’enseignements.

 

Elle a beau être la doyenne des formations en management du luxe, Sup de luxe ne cesse d’évoluer pour coller aux besoins du secteur. La digitalisation, le RSE, et l’engagement et l’international sont les nouveaux enjeux qui irriguent les récentes et futures innovations de son enseignement dispensé par des professionnels.

 

Lancée en 1990 par Alain-Dominique Perrin et Michel Guten, Président et directeur général de Cartier International (groupe Richemont), Sup de Luxe est alors pionnière sur son marché, encore dépourvu de formation ad hoc pour ses dirigeants.

 

Depuis, Sup de Luxe n’a cessé de s’étoffer. Rachetée en 2017 par le groupe international Planeta, l’école propose aujourd’hui une douzaine de programmes, bénéficiant de titres RNCP ou d’une labellisation Conférence des grandes écoles, allant du Mba au Msc, en passant par des formations courtes et certifiantes.

 

Mais alors que le luxe a encore montré sa forte résilience pendant la période Covid, tout en accélérant son adaptation à de nouveaux enjeux, l’Institut de formation n’est pas en reste. Car « si les marques de luxe se portent si bien, c’est grâce à leurs managers qui savent se remettre en question et s’adapter. » souligne Thibaut de La Rivière, Directeur de Sup de Luxe. Avec Anne Flogny, Directrice Adjointe en charge du Développement, ils viennent ainsi de partager le nouveau plan stratégique de l’Institut, “avec l’ambition de préparer dès aujourd’hui aux métiers de demain et confirmer sa position de référence dans le management et le marketing du luxe”.

 

Nouveau programme Rse

 

« En réponse aux attentes des marques et Maisons de luxe”, qui s’engagent de plus en plus  dans une démarche RSE, en symbiose avec l’attente de leurs clients, Sup de Luxe a ainsi  décidé de “développer un nouveau programme dédié à la RSE et au développement durable, intégré sous format de spécialisation à son MBA Luxury Brand Marketing & International Management, afin d’étoffer et de mettre à jour ce programme qui fait notre succès afin d’étoffer et de mettre à jour ce programme qui fait notre succès depuis 33 ans» a précisé Thibaut de La Rivière. Ouverte depuis la rentrée 2022, le programme a été co-créé avec Alice Darmon, spécialiste en conseil marketing sur des thématiques luxe, food et RSE.

 

L’Institut organise aussi depuis l’an dernier, des tables rondes avec des experts et Grands Témoins autour de la RSE, de la seconde main et du développement durable afin d’y sensibiliser davantage l’ensemble de ses étudiants.

 

Enfin, sous la tutelle de Stanislas de Quercize (ex Richemont), et avec  la participation d’experts, dont des Alumni de l’Institut,  Sup de Luxe s’est attelé à la rédaction d’un ouvrage sur l’économie circulaire.

 

Engagement

 

A l’instar des Maisons de Luxe, de plus en plus impliquées dans les sujets sociétaux, Sup de Luxe s’engage aussi dans ce sens, en “mettant l’accent sur l’ouverture aux autres et aux différentes cultures”.

 

Ayant ainsi “à cœur de promouvoir la mixité sociale” au sein de ses formations, elle fait monter en puissance la formule de  l’alternance : déjà accessible en 2e année de MBA, elle le sera, dès septembre 2023, en 3e année du Bachelor.

 

L’Institut  organise par ailleurs des tables rondes en MBA autour de la diversité, l’inclusion et des différentes formes de discriminations.

 

Pour ouvrir les chakras de ses étudiants, l’Institut propose aussi des cours de management interculturel et de sociologie, renforcés par des cours de langues (anglais et mandarin) dès le Bachelor.

 

Digitalisation

 

Enfin, à l’image du  luxe, dont 20 % des ventes d’articles de luxe s’effectueront en ligne d’ici 2025 selon McKinsey,  Sup de luxe appuie sur le moteur de la digitalisation.

 

Les étudiants en Bachelor peuvent ainsi suivre depuis 2019 des enseignements spécifiques aux nouveaux modes d’achat des clients du luxe, comme le live-shopping, via des jeux de rôles sur Instagram. Ces derniers ne cessent d’évoluer pour coller au plus près des nouvelles tendances du secteur.

 

Les étudiants en MBA peuvent pour leur part s’orienter depuis la rentrée 2022 vers une nouvelle spécialisation dédiée au marketing digital.

 

« Nous avons la volonté d’être attentif aux innovations technologiques, tels que les NFT ou le métavers par exemple, qui offrent de nouveaux terrains de jeu à exploiter pour les marques et nos étudiants. » explique Thibaut de La Rivière alors que « selon la banque Morgan Stanley, ce marché pourrait représenter 10% du marché du luxe en 2030. »

 

Autre évolution liée à la lame de fond du digital :

 

Un programme de formation continue,  baptisé “Digital et communication du luxe”, “permettant aux professionnels de maîtriser les nouveautés digitales du secteur”, qui vient d’obtenir les accords pour être éligible au CPF, sera ouvert à la rentrée 2023.

 

Un MBA sur le Luxury Management in the Digital Age est déjà proposé en ligne depuis 2020.

 

International

 

Enfin, Sup de Luxe cultive plus que jamais son Adn international,  semblable à celui du luxe lui-même.

 

Pour renforcer ses échanges internationaux, l’Institut propose ainsi un double programme avec La Sorbonne, le Certificat Supérieur Français des Affaires et Luxe, initiant les étudiants étrangers à la langue et à la culture françaises, tout en les sensibilisant au business du luxe. Si le lancement officiel remonte en 2020, compte tenu de la pandémie, les premiers étudiants ont été accueillis à la rentrée 2022.

 

Le partenariat signé en 2021 avec l’école italienne de mode POLIMODA va pour sa part s’étoffer : « Nous souhaitons que nos étudiants MSc découvrent les métiers créatifs et le savoir-faire italien grâce à un séminaire intégré dans leur parcours de formation. Notre collaboration va bientôt s’élargir avec un programme codéveloppé, mélangeant habilement le luxe à la française et la création à l’italienne.»  annonce ainsi Anne Flogny. Alors que ce partenariat se concrétise jusqu’ici par un séminaire d’une semaine proposé aux  étudiants du MSc « Fashion & Luxury Business », Sup de luxe espère finaliser d’ici l’année prochaine un nouveau programme intégrant 2 semaines à Paris pour le business du luxe, et 2 semaines à Milan pour la création de mode.

 

L’Institut continue par ailleurs de promouvoir le savoir-faire et l’excellence à la française via  desSummer trips et des programmes internationaux MSc, dont le nouveau Food & Wine International Management, créé en 2022.

 

Cap sur 2025

 

Enfin, Sup de Luxe se projette d’ores et déjà à l’horizon 2025, avec des objectifs bien précis : “passer de 600 à 750 étudiants par an à Paris, continuer de développer ses programmes de formation continue”, et “maintenir sa position en top 3 dans le classement de référence des meilleures formations au management du luxe”.  Parmi les formations en management du luxe, le Bachelor de l’Institut est ainsi classé N°1 français et  son MBA N° 3 français et N°5 mondial.

 

L’Institut compte aussi développer 6 chaires d’entreprises, soit le double de celles déjà existantes (Chaire Cartier, historique, Chaire “Excellence des métiers de la vente dans le secteur du luxe’” développée avec Vranken Pommery-Monopole, Chaire “Innovation et Entrepreneuriat” avec la maison horlogère March LA.B).

 

Sup de Luxe veut  enfin accroître son rayonnement international en accueillant dans trois ans 50 % d’étudiants internationaux (contre 32% aujourd’hui) et en déployant des programmes Sup de Luxe sous licence.  Déjà présent en Espagne à Madrid via une telle formule, l’Institut  va ainsi continuer de se déployer en s’appuyant sur le réseau du groupe Planeta Formation et Université, qui compte des écoles sur 3 continents (Europe, Amérique, Afrique).

 

« Pour les prochaines années, l’ambition de l’Institut est de rester toujours plus proche des acteurs du luxe, d’innover et d’adapter en permanence ses programmes pour former des professionnels en phase avec les évolutions et les défis du secteur. » confie Anne Flogny.

 

Lire aussi > Sup de Luxe souffle ses 30 bougies

 

Photo à la Une : © Sup de Luxe[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

La pionnière des écoles de management du luxe s’adapte aux nouveaux enjeux du luxe. Elle met davantage le développement durable, le digital, l’engagement sociétal et l’international au cœur de son riche programme d’enseignements.

 

Elle a beau être la doyenne des formations en management du luxe, Sup de luxe ne cesse d’évoluer pour coller aux besoins du secteur. La digitalisation, le RSE, et l’engagement et l’international sont les nouveaux enjeux qui irriguent les récentes et futures innovations de son enseignement dispensé par des professionnels.

 

Lancée en 1990 par Alain-Dominique Perrin et Michel Guten, Président et directeur général de Cartier International (groupe Richemont), Sup de Luxe est alors pionnière sur son marché, encore dépourvu de formation ad hoc pour ses dirigeants.

 

Depuis, Sup de Luxe n’a cessé de s’étoffer. Rachetée en 2017 par le groupe international Planeta, l’école propose aujourd’hui une douzaine de programmes, bénéficiant de titres RNCP ou d’une labellisation Conférence des grandes écoles, allant du Mba au Msc, en passant par des formations courtes et certifiantes.

 

Mais alors que le luxe a encore montré sa forte résilience pendant la période Covid, tout en accélérant son adaptation à de nouveaux enjeux, l’Institut de formation n’est pas en reste. Car « si les marques de luxe se portent si bien, c’est grâce à leurs managers qui savent se remettre en question et s’adapter. » souligne Thibaut de La Rivière, Directeur de Sup de Luxe. Avec Anne Flogny, Directrice Adjointe en charge du Développement, ils viennent ainsi de partager le nouveau plan stratégique de l’Institut, “avec l’ambition de préparer dès aujourd’hui aux métiers de demain et confirmer sa position de référence dans le management et le marketing du luxe”.

 

Nouveau programme Rse

 

« En réponse aux attentes des marques et Maisons de luxe”, qui s’engagent de plus en plus  dans une démarche RSE, en symbiose avec l’attente de leurs clients, Sup de Luxe a ainsi  décidé de “développer un nouveau programme dédié à la RSE et au développement durable, intégré sous format de spécialisation à son MBA Luxury Brand Marketing & International Management, afin d’étoffer et de mettre à jour ce programme qui fait notre succès afin d’étoffer et de mettre à jour ce programme qui fait notre succès depuis 33 ans» a précisé Thibaut de La Rivière. Ouverte depuis la rentrée 2022, le programme a été co-créé avec Alice Darmon, spécialiste en conseil marketing sur des thématiques luxe, food et RSE.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

La pionnière des écoles de management du luxe s’adapte aux nouveaux enjeux du luxe. Elle met davantage le développement durable, le digital, l’engagement sociétal et l’international au cœur de son riche programme d’enseignements.

 

Elle a beau être la doyenne des formations en management du luxe, Sup de luxe ne cesse d’évoluer pour coller aux besoins du secteur. La digitalisation, le RSE, et l’engagement et l’international sont les nouveaux enjeux qui irriguent les récentes et futures innovations de son enseignement dispensé par des professionnels.

 

Lancée en 1990 par Alain-Dominique Perrin et Michel Guten, Président et directeur général de Cartier International (groupe Richemont), Sup de Luxe est alors pionnière sur son marché, encore dépourvu de formation ad hoc pour ses dirigeants.

 

Depuis, Sup de Luxe n’a cessé de s’étoffer. Rachetée en 2017 par le groupe international Planeta, l’école propose aujourd’hui une douzaine de programmes, bénéficiant de titres RNCP ou d’une labellisation Conférence des grandes écoles, allant du Mba au Msc, en passant par des formations courtes et certifiantes.

 

Mais alors que le luxe a encore montré sa forte résilience pendant la période Covid, tout en accélérant son adaptation à de nouveaux enjeux, l’Institut de formation n’est pas en reste. Car « si les marques de luxe se portent si bien, c’est grâce à leurs managers qui savent se remettre en question et s’adapter. » souligne Thibaut de La Rivière, Directeur de Sup de Luxe. Avec Anne Flogny, Directrice Adjointe en charge du Développement, ils viennent ainsi de partager le nouveau plan stratégique de l’Institut, “avec l’ambition de préparer dès aujourd’hui aux métiers de demain et confirmer sa position de référence dans le management et le marketing du luxe”.

 

Nouveau programme Rse

 

« En réponse aux attentes des marques et Maisons de luxe”, qui s’engagent de plus en plus  dans une démarche RSE, en symbiose avec l’attente de leurs clients, Sup de Luxe a ainsi  décidé de “développer un nouveau programme dédié à la RSE et au développement durable, intégré sous format de spécialisation à son MBA Luxury Brand Marketing & International Management, afin d’étoffer et de mettre à jour ce programme qui fait notre succès afin d’étoffer et de mettre à jour ce programme qui fait notre succès depuis 33 ans» a précisé Thibaut de La Rivière. Ouverte depuis la rentrée 2022, le programme a été co-créé avec Alice Darmon, spécialiste en conseil marketing sur des thématiques luxe, food et RSE.

 

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : ©Sup de Luxe[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Picture of Sophie Michentef
Sophie Michentef
Sophie Michentef a évolué plus de 30 ans dans la presse professionnelle. Pendant une quinzaine d’années, elle a encadré la rédaction France et international du Journal du Textile. Elle met désormais son expertise presse, textile, mode et luxe au service de journaux, organisations professionnelles et entreprises.

Luxus+ recommande

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus