SBM : le Casino de Monte-Carlo prend la mer avec le croisiériste Crystal

Le Casino de Monte Carlo – propriété de la Société des Bains de Mer (SBM) – débute un partenariat avec le spécialiste américain des croisières de luxe, Crystal. Bénéficiant de résultats historiques, le groupe monégasque souhaite ainsi larguer les amarres de son tout premier casino sur mer, à bord du paquebot Crystal Symphony, en novembre prochain. 

 

La Société des Bains de Mers (SBM), groupe monégasque opérant des casinos mais également des hôtels, bars, restaurants et biens locatifs, a signé le 20 juin dernier un accord de partenariat avec Crystal, croisiériste de luxe américain. 

 

L’objectif est de déployer le tout premier casino flottant de la SBM, à bord de deux paquebots sous pavillon Crystal. Si l’établissement sur mer sera géré par l’entreprise américaine, le groupe monégasque sera chargé quant à lui de sa mise en place. 

 

Cette diversification sur le marché américain s’inscrit dans la stratégie d’internationalisation de la SBM qui a acquis cette année son premier hôtel à l’étranger (Courchevel 1850) et lorgne actuellement sur les Etats-Unis et les Emirats Arabes Unis. 

 

Une pénétration de l’univers des croisières

 

Bien qu’habituée aux charmants rivages méditerranéens par ses établissements de jeux et d’hospitalité, la SBM ne s’était encore jamais aventurée en mer. C’est désormais chose faite aux côtés du croisiériste Crystal.

 

Le rapprochement a été réalisé au sein du Casino de Monte Carlo en présence de Pascal Camia, directeur du développement international de la SBM et de Cristina Levis, pdg de A & K Travel Group, la société qui a acquis l’entreprise Crystal et ses deux navires le Serenity et le Symphony, en 2022. Ses fleurons des mers ont vu leur nombre de chambres réduites afin d’agrandir la taille des suites, chacune offrant une vue sur le large et la plupart une véranda privative. 

 

A titre d’exemple, les suites du Crystal Serenity (740 passagers) proposent un linge de maison signé par l’italien Jesurum 1870 tandis que les articles de toilette proviennent du sicilien Ortigia. Chaque cabine se voit dotée de son propre majordome, tandis que le paquebot abrite un centre de fitness, des espaces de divertissement et pas moins de neuf restaurants dont la seule adresse Nobu sur les flots. Les travaux ont permis d’ajouter l’Aurora spa, qui comprend une salle de relaxation ainsi qu’une salle de soins offrant des soins visage biotech 2.0, un polissage corporel à l’or et au caviar ainsi que des thérapies IV. 

 

“Nous avons écouté nos clients fidèles et leur souhait de retrouver des casinos à bord, et nous sommes fiers d’annoncer que nous tiendrons notre promesse », a déclaré Cristina Levis, avant d’ajouter : “nous sommes convaincus que la réintroduction des casinos améliorera plus encore l’expérience globale de la croisière, en offrant à nos passagers les possibilités de divertissement qu’ils recherchent lorsqu’ils naviguent avec nous.”

 

Pascal Camia a complété : “C’est tout un symbole que ce soit le jeu, métier historique de la Société des Bains de Mer, qui concrétise le premier relais de croissance opérationnel du développement international”.

 

Ce nouvel espace de jeu qui sera inauguré à Venise le 14 novembre prochain à bord du Crystal Symphony inclura machines à sous, tables de blackjack, de Poker Three Cards et de Texas Hold’Em. 

 

Faisant suite à ce projet pilote, ce sera au tour du Crystal Serenity, deuxième navire de la flotte du croisiériste d’accueillir le casino d’ici la fin de l’année. 

 

Cette nouvelle expérience de divertissement sera ensuite déclinée sur les nouveaux navires de la flotte Crystal, à l’exception des navires destinés aux expéditions. 

 

Des résultats historiques

Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.

 

Lire aussi > LE PALM BEACH DE CANNES DÉVOILE LA PREMIÈRE ADRESSE ZUMA EN FRANCE

 

Photo à la Une : © SBM

Picture of Victor Gosselin
Victor Gosselin
Victor Gosselin est journaliste spécialisé luxe, RH, tech, retail et consultant éditorial. Diplômé de l’EIML Paris, il évolue depuis 9 ans dans le luxe. Féru de mode, d’Asie, d’histoire et de long format, cet ex-Welcome To The Jungle et Time To Disrupt aime analyser l’info sous l’angle sociologique et culturel.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre découverte

S’abonner à partir de 1€ le premier mois

Newletter Luxus Plus