Vous lisez en ce moment
Retail de luxe : Lancel poursuit sa conquête de l’innovation avec Adyen

Retail de luxe : Lancel poursuit sa conquête de l’innovation avec Adyen

La célèbre maison de maroquinerie française toujours en quête d’innovation, plus précisément en matière de moyen de paiement, s’est associée avec l’entreprise néerlandaise spécialisée en paiement électronique : Adyen. 

 

Malgré ses 144 ans d’existence et d’expérience, Lancel représente à la perfection la tradition et la modernité. La maison ne cesse de multiplier les innovations et de déposer des brevets techniques. L’ancienneté n’est pas un frein au vu des capacités industrielles et innovantes dont la marque a fait preuve, l’innovation faisant partie de ses valeurs, avec la fantaisie et l’audace. 

 

À titre d’exemple, en termes de produits, on peut citer le briquet automatique, le sac parapluie ou encore la malle Aviona…Mais c’est en termes d’expérience client et de moyens de paiement que Lancel excelle aujourd’hui. 

 

La situation sanitaire, qui a conduit à une accélération du digital pour le secteur du luxe n’a pas effrayé Lancel, mais l’a propulsé dans la continuité de ses développements révolutionnaires. Ainsi, depuis novembre, la marque teste à Lyon un service de consultation virtuel avec vidéo en direct grâce aux lunettes connectées Google Glass. Ce service permet ainsi au client de prendre rendez-vous avec un vendeur équipé de ces lunettes et de découvrir les produits en boutique, ou encore d’avoir des renseignements sur une référence.

 

« Les difficultés amènent à penser différemment, à innover, et à trouver des idées originales. Nous sommes montés en puissance, avec des clients très exigeants, notamment en matière de délai de livraison”, énonce Giovanni Bonatti patron de Lancel.

 

« Nous avons conservé un esprit très innovant, c’est fondamental dans notre secteur où l’expérience utilisateur est très importante” , confie Marco Palmieri, président du groupe Piquadro et à l’origine de cette idée.

 

En terme de moyens de paiements technologiques la maison se hausse en haut du podium, elle a été la première marque française à proposer, le paiement avec Alipay et WeChat Pay dans ses boutiques parisiennes en 2017. Une stratégie visant à améliorer l’expérience client, les Chinois représentant la première clientèle touristique internationale. 

 

Ainsi, l’utilisation de ses deux services, faisant partie intégrante du portefeuille de méthode de paiement de Adyen marque le point de départ pour la collaboration entre Lancel et l’entreprise technologique. Une collaboration de plus pour la startup néerlandaise qui collabore déjà avec Microsoft, Deezer, Zalando, Uber, Ikks, Spotify, Etam, Comptoir des Cotonniers… Lancel constitue une des premières marques de luxe à intégrer la clientèle d’Adyen et montrera peut-être le pas à suivre. 

 

« En tant que commerçant, je considère que le paiement mobile et la dématérialisation des moyens de paiement sont l’avenir du commerce, considère Giovanni Bonatti, Plus le paiement est transparent, plus le commerçant peut se concentrer sur l’expérience ».

 

Adyen propose alors de nombreuses fonctionnalités que ce soit pour des paiements en ligne ou pour des paiements en boutiques, et cela à l’international. La société permet ainsi de regrouper tous les moyens de paiements ainsi que tous les canaux sur une même plateforme et sur un seul terminal de paiement.

 

Récemment, Lancel a alors mis en place la fonctionnalité Pay by link qui consiste a envoyer au client un lien de paiement ( par email, SMS ou Whatsapp ) afin de lui permettre de finaliser son achat de manière sécurisée.

 

Son ouverture à l’international propose ainsi des moyens de paiements étrangers mais également une conversion de monnaie rapide. L’entreprise fournit également des statistiques qui permettent d’analyser le comportements des clients. 

 

Voir aussi


La principale préoccupation des consommateurs en matière de transactions en ligne est la sécurité. De nombreux utilisateurs ont la crainte que leurs données personnelles soient volées et utilisés par des personnes malveillantes.

 

Un des points alors les plus importants et qui constitue une plus value pour Adyen est la lutte contre la fraude. Par l’utilisation d’une plateforme unique, les données sont stockées à un seul et même endroit. L’outil permet également une identification du fraudeur à l’origine de la transaction grâce à une analyse de la donnée transactionnelle et l’activation pour certains achats du 3DSecure, le protocole sécurisé de paiement.

 

« Avec Adyen, nous sommes en mesure d’identifier les clients à l’origine de chaque commande, nous permettant de bloquer les fraudeurs, mais surtout, de réduire la friction auprès de nos membres. », indique Michael Benisti, Responsable des paiements et de la protection des recettes chez Vestiaire Collective. 

 

Ainsi, la pandémie et l’évolution de la société conduisent le commerce à utiliser les nouvelles technologies dématérialisant les moyens de paiements. Selon quelques prévisions, trois technologies sortent du lot et définiront le paiement numérique en 2021 : le jeton de réseau, les portefeuilles électroniques, et les collections numériques et QR. 

 

C’est vers cette dernière technologie qu’Adyen est en train de se diriger, un système très répandu en Chine. 

 

Lire aussi > LE ROLE CLE DU PAIEMENT DANS LE LUXE, PAR PHILIPPE DE PASSORIO

 

Photo à la Une : © Lancel

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut