Vous lisez en ce moment
Pourquoi Baccarat passe sous administration provisoire

Pourquoi Baccarat passe sous administration provisoire

Le 7 septembre 2020, la Cristallerie de Baccarat a été placée sous administration judiciaire.

 

Baccarat est au centre d’un conflit depuis quelques mois, entre ses actionnaires de contrôle et leurs créanciers.

 

Rappelons que le 31 mars dernier, sa directrice générale Daniela Riccardi avait quitté ses fonctions.

 

Ses ventes avaient plongé avec la crise du Covid-19 et son Comité social et économique (CSE) a estimé que la société ressemble à « un navire sans gouvernail ».

 

Il dénonce également « la violation des engagements pris lors de l’acquisition ».

 

Une situation si explosive que le tribunal de commerce de Nancy vient de confier les rênes de la société à des administrateurs provisoires.

 

Selon le tribunal de commerce, Baccarat est dans « l’incapacité quasi totale de procéder à la nomination d’un nouveau directeur général », une situation susceptible de bloquer la production.

 

Par ailleurs, il estime que l’enseigne « risque de se trouver en situation de flottement périlleux de nature à lui faire perdre la confiance de ses partenaires commerciaux et entraîner une chute du cours ».

 

Nommés pour une durée indéterminée, Frédéric Abitbol et Christophe Gelis devront « établir un diagnostic indépendant sur la situation financière, la situation juridique et la détention du capital » avant de convoquer l’assemblée générale de Baccarat, initialement prévue le 17 septembre 2020.

 

Cette date a toutefois finalement été reportée et le tribunal de commerce attend leur premier rapport sous quatre mois.

 

Ses créanciers reprochent à FCC, la société d’investissement chinoise qui a acheté 97,1% de Baccarat pour 185 millions d’euros mi-2018, de ne pas avoir investi pour développer la marque.

 

Voir aussi


Un actionnaire qui semble s’être totalement désintéressé des activités de la manufacture lorraine qui compte plus de 500 salariés.

 

Suite à un défaut de paiements, les créanciers ont obtenu au printemps la nomination d’un administrateur d’une holding de FCC, ce qui leur permet de peser sur Baccarat.

 

La société a également refusé d’inscrire à l’ordre du jour de l’assemblée générale leurs résolutions proposant la nomination de trois administrateurs, les incitant à saisir le tribunal de commerce.

 

La ministre déléguée à l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, invitée de France Bleu Sud Lorraine ce matin, veut rassurer les salariés de la Cristallerie Baccarat et a fait savoir que le gouvernement suit le dossier de près, et cherche à trouver de nouveaux actionnaires.

 

Lire aussi > FAUCHON : LE SYNDICAT DÉNONCE UNE ENVELOPPE “PAS À LA HAUTEUR D’UNE MAISON DE LUXE”

 

Photo à la Une : © Baccarat

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut