[POINT BOURSE] Le CAC40 progresse, l’inflation ralentit lentement

La Bourse de Paris est en progression ce vendredi, compensant ainsi les pertes de la veille liées aux chiffres de l’inflation aux États-Unis. Par ailleurs, l’Insee  fait état le même jour d’un ralentissement de l’inflation en France pour 2023, attribué à celui  des prix de l’énergie. Du côté des entreprises, Burberry a pesé sur les valorisations des  acteurs du luxe, tandis que Microsoft a temporairement détrôné Apple en tant que première capitalisation boursière mondiale.

 

En début de séance vendredi, la Bourse de Paris affichait une progression de près de 1% (+0,90%), compensant ainsi les pertes enregistrées la veille à la suite de la publication des chiffres de l’inflation aux États-Unis. À présent, l’attention se tourne vers les résultats d’entreprises.

 

L’indice phare, le CAC 40, enregistrait une hausse de 66,45 points à 7 454,07 points vers midi trente. Sur l’ensemble de la semaine, il gagnait 0,57%. Sur le marché obligataire, le taux d’intérêt de l’Etat français reculait nettement, vers 2,67% contre 2,73% jeudi à la clôture.

 

Jeudi, la bourse parisienne avait réagi négativement (-0,52%) aux données de l’inflation aux États-Unis, qui se sont avérées légèrement supérieures aux attentes, marquant ainsi le principal événement de la semaine.

 

« La surprise ne remet pas, selon nous, en cause la tendance à la baisse de l’inflation pour les prochains mois » même si celle-ci sera « lente », estiment les analystes de la Banque Postale AM.

 

L’inflation sous-jacente, qui exclut les prix davantage volatils de l’alimentation et de l’énergie, s’est, elle, établie proche des attentes, ce qui a pu rassurer les investisseurs. Wall Street a d’ailleurs fini proche de l’équilibre jeudi.

 

L’inflation ralentit en France

 

En 2023, l’inflation en France a connu une légère modération, s’établissant à 4,9% en moyenne annuelle, rapporte l’Insee ce vendredi. Cette atténuation s’explique par le ralentissement des prix de l’énergie, qui a compensé l’accélération observée dans le secteur alimentaire. En comparaison, l’augmentation des prix à la consommation avait été de 5,2% en 2022, suivant des chiffres respectifs de 1,6% en 2021 et 0,5% en 2020.

 



Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.

Luxus+ Abonnement Digital + Papier

 

Lire aussi>[POINT BOURSE] LA BOURSE DE PARIS EN HAUSSE POUR LA CINQUIÈME SEMAINE CONSÉCUTIVE

Photo à la Une : © Getty Images

Hugues Reydellet
Hugues Reydellet
Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus