Masques faciaux et réaménagement d’usines: comment Bentley prépare sa rémission du Covid-19

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,armember »][vc_column][vc_column_text]

Bentley va rendre le port du masque obligatoire dans son usine automobile britannique et a réaménagé le site pour introduire une distance de deux mètres entre les travailleurs, ce qui aura pour conséquence de réduire de moitié la production au cours des deux premières semaines, a déclaré son patron à Reuters.

 

Le site basé à Crewe de la marque de luxe appartenant au groupe Volkswagen doit rouvrir le 11 mai, sept semaines après sa fermeture en raison de l’épidémie de coronavirus, ce qui en fait l’un des premiers constructeurs automobiles à reprendre la production en Grande-Bretagne.

 

L’entreprise met en œuvre environ 250 mesures supplémentaires, notamment des contrôles de température et des systèmes de circulation à sens unique, tout en laissant un espace entre chaque véhicule sur la chaîne de production pour maintenir une distance plus sûre, ce qui entraîne une réduction initiale de 50 % de la production.

 

« Sur la ligne de production, (il y aura) un changement massif dans les premières semaines » , a déclaré le directeur général Adrian Hallmark.

 

« Nous pensons qu’il nous faudra presque tout l’été pour revenir à une production complète tant que tout reste stable jusque-là » .

 

Il y aura également différentes entrées à l’usine, sans qu’il soit nécessaire de toucher aux barrières ou aux dispositifs, et des écrans de séparation en plastique dans les bureaux du site, qui emploie plus de 4 000 personnes.

 

La question de savoir si les Britanniques devront porter des revêtements faciaux une fois que les mesures de confinement seront assouplies reste une question épineuse, l’Écosse recommandant un tel équipement lors de déplacements dans des lieux publics fermés alors que le gouvernement londonien est toujours en train d’examiner les éléments d’enquête fournis par les experts.

 

«Nous considérons cela comme une bonne pratique lorsque nous nous réunissons tous dans un environnement restreint pour donner l’assurance que… tous les risques seront éloignés par ces masques», a déclaré Hallmark., a déclaré M. Hallmark.

 

L’entreprise est confrontée à des centaines de millions de livres de revenus différés ou perdus en raison de la fermeture de l’usine et de la réduction de la production, a-t-il dit, mais elle a constitué des stocks de composants en utilisant un espace de stockage supplémentaire conçu pour un Brexit dur, ce qui permet un retour en douceur.

 

La demande en Chine, qui représentait près d’un cinquième des ventes en 2019, rebondit également.

 

« Au cours de la deuxième semaine d’avril, nous avons pris plus de commandes qu’au mois de janvier ou de février » , a déclaré M. Hallmark.

 

« La question est de savoir si cela va continuer, s’il y aura une deuxième vague, mais surtout si les marchés européen et américain vont se redresser aussi vite que le marché chinois » .

 

 

Lire aussi >#COVID19 : LE MILLIARDAIRE CANADIEN LAWRENCE STROLL DEVIENT LE NOUVEAU PATRON D’ASTON MARTIN

 

Photo à la Une : © Bentley[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Bentley va rendre le port du masque obligatoire dans son usine automobile britannique et a réaménagé le site pour introduire une distance de deux mètres entre les travailleurs, ce qui aura pour conséquence de réduire de moitié la production au cours des deux premières semaines, a déclaré son patron à Reuters.

 

Le site basé à Crewe de la marque de luxe appartenant au groupe Volkswagen doit rouvrir le 11 mai, sept semaines après sa fermeture en raison de l’épidémie de coronavirus, ce qui en fait l’un des premiers constructeurs automobiles à reprendre la production en Grande-Bretagne.[/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.

 

[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Bentley[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »customer »][vc_column][vc_column_text]

Bentley va rendre le port du masque obligatoire dans son usine automobile britannique et a réaménagé le site pour introduire une distance de deux mètres entre les travailleurs, ce qui aura pour conséquence de réduire de moitié la production au cours des deux premières semaines, a déclaré son patron à Reuters.

 

Le site basé à Crewe de la marque de luxe appartenant au groupe Volkswagen doit rouvrir le 11 mai, sept semaines après sa fermeture en raison de l’épidémie de coronavirus, ce qui en fait l’un des premiers constructeurs automobiles à reprendre la production en Grande-Bretagne.[/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.

 

[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Bentley[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus