[Luxus Magazine] La réélection de Vladimir Poutine : la menace d’une dérive tsariste

La réélection triomphale de Vladimir Poutine à la tête de la Russie soulève des interrogations quant à une possible dérive vers un régime tsariste. Réélu pour un cinquième mandat, Poutine cherche à renforcer son emprise sur la scène internationale. Malgré les critiques occidentales et les contestations internes, le président russe persiste dans sa volonté de mettre fin à l’hégémonie occidentale, accentuant ainsi les tensions géopolitiques.

 

Le résultat était prévisible et indiscutable. À l’issue des élections russes qui se sont achevées le 17 mars dernier, Vladimir Poutine a été réélu avec un score impressionnant de 87,28 % des voix.

 

Le président russe, qui a fait réviser la Constitution en 2020 afin de prolonger son mandat présidentiel jusqu’en 2036, a déjà exercé quatre mandats, dont deux de quatre ans et deux de six ans, avec un intermède en tant que Premier ministre entre 2008 et 2012. À 71 ans et au pouvoir depuis 25 ans, il entame  ainsi un 5e mandat.

 

Les autres candidats n’ont guère contesté la ligne officielle. Boris Nadejdine, favorable à la fin de la guerre en Ukraine, a été éliminé de l’élection, tout comme Ekaterina Duntsova, qui prônait la cessation de « l’opération militaire spéciale » et une décentralisation du pouvoir. Quant à l’opposant principal, Alexeï Navalny, il est décédé de manière mystérieuse un mois avant le scrutin.

 

Fraîchement élu, Vladimir Poutine a déclaré que la Russie ne se laisserait pas intimider par toute forme d’opposition. « Peu importe qui veut nous intimider ou à quel point, peu importe qui veut nous écraser ou à quel point, notre volonté ou notre conscience. Personne n’a jamais réussi à faire quelque chose de semblable dans l’histoire. Cela n’a pas fonctionné aujourd’hui et ne fonctionnera pas à l’avenir », a-t-il affirmé devant son équipe de campagne enthousiaste.

 

Le président s’est ensuite rendu lundi 18 mars sur la place Rouge, à Moscou, face à une foule en liesse. Présent pour un concert célébrant les dix ans de l’annexion de la Crimée, Vladimir Poutine était accompagné de ses adversaires présidentiels. Tous ont entonné l’hymne national russe avec la foule, avant que Vladimir Poutine ne célèbre le « retour à la patrie » des territoires ukrainiens que Moscou a annexés. Une provocation de plus aux habitants d’un pays à feu et à sang.

 

 

 

Cliquez ici pour lire l’article en entier sur Luxus Magazine.

Photo à la Une : © Wikimedia Commons

Picture of Hugues Reydellet
Hugues Reydellet
Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Nos services

©2023 Luxus Plus. Tous droits réservé

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus