[Luxus Magazine] La Fondation Maeght fête ses 60 ans

Entre les pins parasols, un bâtiment se distingue au milieu des collines qui bordent Saint-Paul-de-Vence. Bijou architectural de l’arrière-pays niçois, la Fondation Maeght est un lieu de pèlerinage pour tout mordu d’art moderne et contemporain. Chaque année, plus de 130 000 visiteurs s’aventurent à la découverte des œuvres extraordinaires qu’elle abrite.

 

Joan Miró, Alexander Calder, Georges Braque ou encore Alberto Giacometti, ils sont tous logés à la même enseigne. La Fondation Maeght réunit les travaux de certains des artistes les plus importants du XXe siècle. Créée en 1964 par le couple de marchands d’art, éditeurs et lithographes Aimé et Marguerite Maeght, l’institution est reconnue d’utilité publique. Une distinction que nul ne s’imaginerait réfuter, tant l’endroit est un pilier du patrimoine culturel français.

 

Alors qu’elle fête cette année ses 60 ans, la Fondation se dote d’une extension conçue par l’architecte Silvio d’Ascia et d’une nouvelle exposition intitulée « Amitiés, Bonnard-Matisse ».

 

 

© Sergio Grazia

 

 

Un projet nourri par le deuil

 

Inaugurée le 28 juillet 1964, la Fondation des époux Maeght est le fruit d’un chagrin sublimé. La vie d’Aimé et Marguerite a été marquée par la perte de leur deuxième fils, Bernard. À peine âgé de 11 ans, le petit garçon fut emporté par une leucémie en 1953. Pour leur ami, le peintre et sculpteur Georges Braque, « il faut entreprendre quelque chose de plus grand que soi » pour surmonter le malheur.

 

 

Aimé et Marguerite Maeght lors de l’inauguration de leur Fondation en 1964 © Fondation Maeght

 

 

Ce « quelque chose » viendra sous la forme d’une fondation. Aimé, étant déjà un nom important dans le milieu de l’art grâce à sa condition de marchand exposant à Paris, dispose de nombreuses connexions avec les artistes les plus en vogue de l’époque, à l’instar de Henri Matisse, Marc Chagall ou Joan Miró.

 

Le véritable déclencheur de ce projet sera néanmoins un voyage aux États-Unis où le couple Maeght découvre en 1955 la Fondation Guggenheim de New York, la Fondation Barnes à Philadelphie, et la Phillips Collection à Washington.

 

D’amitié et d’art

 

Cette institution culturelle n’aurait peut-être pas vu le jour si la vie n’avait pas entremêlé les destins d’Aimé et Marguerite avec ceux d’artistes illustres. Car la Fondation Maeght est avant tout un témoin de l’amitié unissant le couple aux peintres, sculpteurs et graveurs qui composaient leur cercle proche.

 

Peu après leur mariage en 1928, Aimé Maeght et Marguerite Devaye, de son nom de jeune fille, ouvrent une galerie à Cannes. Installé dans une commune voisine, le peintre Pierre Bonnard finit par leur confier la vente de ses tableaux.

 

Cliquez ici pour lire l’article en entier sur Luxus Magazine.

 

Photo à la Une : © Sergio Grazia

Picture of Charline Point
Charline Point
Passionnée par l’art dans toutes ses formes, Charline Point est une jeune journaliste animée par une curiosité féroce et une vive appétence pour la culture. Après plusieurs années dans les relations presse, Charline se lance dans le journalisme. Ses sujets de prédilection s’orientent autour du voyage, de la gastronomie, du cinéma et de la mode.

Nos services

©2023 Luxus Plus. Tous droits réservé

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre découverte

S’abonner à partir de 1€ le premier mois

Newletter Luxus Plus