[Luxus Magazine] Aux sources du goût du vin à Rome

Le breuvage central de la société romaine de l’esclave au patricien, le vin et surtout son goût, restait un mystère pour les chercheurs. Une récente découverte publiée dans la revue archéologique Antiquity pourrait bien lever le voile sur ses caractéristiques à partir de son conditionnement.

 

“In Vino Veritas”(« Dans le vin, la vérité »), écrivait Pline L’Ancien.

 

Or, jusqu’ici robe, texture et  surtout goût des vins qui était consommé par les romains, 2000 ans avant notre ère, nous étaient essentiellement parvenus à partir des récits des poètes antiques.

 

Fin janvier, les chercheurs Dimitri Van Limbergen de l’Université de Gand (Belgique) et Paulina Kamar de l’université de Varsovie (Pologne) ont peut-être résolu cet impénétrable mystère.

 

Pour y parvenir, le duo de chercheurs ont eu l’idée insolite de ressusciter les récipients antiques (dolia) en les remplaçant par des modèles contemporains en terre cuite qui s’en rapprochent le plus par leur forme.  Selon eux, ces contenants ont en effet un impact déterminant sur le caractère du vin.

 

Dolium dans la domus ?

 

Nous savons par les archéologues que les caves à vin, accueillant des récipients en terre cuite, étaient particulièrement répandues à la fin de l’époque républicaine et au début de l’Empire romain (soit, entre le IIIe et IIe siècle après J-C et le IIIe ou IVe siècle).

 

Parmi eux, on trouvait le dolium (dolia au pluriel), une grande jarre en terre cuite (pouvant contenir jusqu’à plus de 2000 litres) qui servait tout à la fois à la fermentation, au stockage et au transport de produits tels que le vin.

 

Pour restituer le goût que pouvait avoir le vin romain, les chercheurs ont eu l’idée de remplacer ces récipients antiques provenant de fouilles archéologiques par des qvevris, jarres ovoïdes traditionnelles au-dessus plus étroites que le corps, toujours utilisées en Géorgie pour la production et le stockage du vin.

 

Cliquez ici pour lire l’article en entier sur Luxus Magazine.

 

Photo à la Une : Fresque romaine antique de la « Maison de Ménandre » à Pompéi

Victor Gosselin
Victor Gosselin
Victor Gosselin est journaliste spécialisé luxe, RH, tech, retail et consultant éditorial. Diplômé de l’EIML Paris, il évolue depuis 9 ans dans le luxe. Féru de mode, d’Asie, d’histoire et de long format, cet ex-Welcome To The Jungle et Time To Disrupt aime analyser l’info sous l’angle sociologique et culturel.

Nos services

©2023 Luxus Plus. Tous droits réservé

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus