L’offre de rachat de Farfetch suscite le mécontentement de ses investisseurs

L’offre de rachat de Farfetch par Coupang a suscité un mécontentement parmi ses investisseurs institutionnels, conduisant à la formation du Groupe Ad Hoc 2027.  Ce dernier exprime des inquiétudes quant à la dégradation de la situation financière de Farfetch et évalue désormais les alternatives qui lui restent.

 

Nouvel épisode dans la série Farfetch. Après l’acquisition proposée par le géant sud-coréen du commerce électronique Coupangdes investisseurs majeurs de la plateforme en ligne de mode, tels que Fir Tree, ont exprimé leur mécontentement. Ils se sont récemment formés sous le nom de Groupe Ad Hoc 2027, pour explorer rapidement des options alternatives.

 

Le 26 janvier, le groupe a publié un communiqué révélant avoir fait appel à Pallas Partners en tant que conseiller juridique, et Ducera Partners, une institution bancaire d’investissement, pour agir en tant que conseillers financiers. Cette nomination vise à évaluer rapidement les alternatives permettant de sauvegarder ses intérêts contre la perte de valeur qu’il estime inévitable en cas de réalisation de la vente à Coupang.

 

Détenant plus de 50 % des obligations de premier rang convertibles à 3,75 % de Farfetch à échéance 2027  représentant plus de 1 000 milliards de dollars, Ad Hoc 2027 s’inquiète que l’accord réduise les intérêts de ces obligations à zéro.

 

Le groupe exprime une vive préoccupation quant à la détérioration rapide et inexplicable de la situation financière de Farfetch entre août et décembre 2023. La plateforme de mode en ligne est ainsi passée d’une situation de liquidité dépassant les 800 millions de dollars en août 2023 à une vente en difficulté seulement quatre mois plus tard. Lors de l’annonce de l’accord, le consensus des analystes, incluant le courtier JPMorgan, évaluait la valeur de l’entreprise Farfetch à plus de 3 milliards de dollars.

 

Rachat controversé

 

L’acquisition proposée par Coupang, annoncée en décembre 2023, a entraîné une chute de 38 % des actions de Farfetch en préouverture du marché, atteignant des niveaux historiquement bas.

 

Coté à la Bourse de New York, Coupang fait partie des leaders mondiaux du e-commerce. Il a développé des services de livraison de nourriture, de streaming vidéo et de paiement en Asie (Corée du Sud, Taïwan, Singapour, Chine et Inde).

 

Parfois qualifié d' »Amazon de l’Asie », l’entreprise prévoyait d’acquérir la place de marché du luxe Farfetch et de lui fournir un financement d’urgence de 500 millions de dollars.

 

Opposition des investisseurs

 



Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.


 

Lire aussi>RICHEMONT OBTIENT LE FEU VERT DE L’UE POUR LA VENTE DE YOOX-NET-A-PORTER À FARFETCH

Photo à la Une : ©Farfetch

Picture of Hugues Reydellet
Hugues Reydellet
Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus