Vous lisez en ce moment
L’Hôtel Ritz à Londres vendu à un investisseur du Qatar

L’Hôtel Ritz à Londres vendu à un investisseur du Qatar

Le Ritz London, emblématique hôtel de luxe au cœur de la capitale britannique, a été cédé à un investisseur qatarien pour environ 900 millions d’euros. Le nom de l’acquéreur n’a pas encore été dévoilé.

 

Le Ritz de Londres, prestigieux palace britannique, a été vendu à un investisseur du Qatar par les richissimes frères Barclay. La vente a été annoncée vendredi 27 mars par le cabinet d’avocats britannique Macfarlanes, qui a conseillé l’investisseur qatari avant l’acquisition.

 

Le montant exact de la transaction n’a pas été dévoilé mais se situerait entre 700 et 800 millions de livres selon la presse britannique soit environ 900 millions d’euros.

 

« C’est un privilège de devenir le nouveau propriétaire de l’emblématique hôtel Ritz et d’avoir l’occasion de perpétuer son style et ses traditions », a déclaré un porte-parole de l’acquéreur qatarien dans un message relayé par Macfarlanes.

 

Fondé en 1906, l’hôtel Ritz à Londres n’avait été vendu que deux fois en 114 ans d’histoire. Il s’agit donc de la troisième cession, cette fois par la famille britannique Barclay qui avait acquis l’hôtel en 1995 pour 75 millions de livres.

 

L’annonce de la vente le 27 mars dernier coïncide avec la fermeture douloureuse de l’établissement deux jours auparavant dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Mercredi 25 mars, l’hôtel annonçait sur son compte Twitter : « C’est avec une grande tristesse que nous avons pris la décision, sur les conseils du gouvernement, de fermer temporairement le Ritz de Londres, pour la première fois de notre histoire. Dès qu’il sera possible de le faire en toute sécurité, nous rouvrirons nos portes. Prenez bien soin de vous. »

 

Selon le porte-parole de l’investisseur, la vente du Ritz aurait donc eu pour but d’aider le personnel, fort de 450 employés, en ces temps de crise et de rouvrir les portes de l’établissement le plus vite possible une fois la pandémie de coronavirus terminée.

 

Mais la cession de l’hôtel a surtout mis en lumière la mésentente des deux frères jumeaux David et Frederick qui voulaient vendre l’hôtel depuis des mois mais qui n’ont pas réussi à trouver d’accord sur le prix de vente. Un des frères Barclay conteste même que l’hôtel ait été vendu : « Nous sommes surpris et perturbés par l’annonce selon laquelle l’hôtel Ritz a été soi-disant vendu. Nous n’avons pas été consultés, ni n’avons approuvé cette vente », a déclaré un représentant de Frederick Barclay au Financial Times.

 

Le nom du nouveau propriétaire du Ritz demeure inconnu à ce jour, même si la nouvelle qu’un qatari ait acheté l’un des lieux les plus célèbres de Londres ne surprend plus tellement. La Qatar Investment Authority possède déjà Harrods, le magasin le plus emblématique de Londres, ainsi que le quartier financier Canary Wharf. 

Voir aussi


 

Un ultime emblème du luxe européen, joyau de Londres par sa riche histoire, est donc à nouveau aux mains du Qatar.

 

 

Lire aussi > Hôtellerie française : l’impact dévastateur du coronavirus

 

 

Photo à la une :  © The Ritz London

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
1
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut