Vous lisez en ce moment
Brexit : Bientôt la fin de la détaxe pour les achats des touristes Outre-Manche

Brexit : Bientôt la fin de la détaxe pour les achats des touristes Outre-Manche

Brexit

Pour ne pas avoir à étendre la possibilité d’une détaxe de TVA aux ressortissants de l’Union européenne, Londres l’a supprimée pour tous les touristes internationaux. Cette mesure, qui entrera en vigueur au 1erjanvier 2021, effraie les commerçants de luxe britanniques.

 

Dans le cadre du Brexit, Londres a supprimé la détaxe de TVA pour tous les touristes étrangers.

 

À l’heure actuelle, la Grande-Bretagne permet aux touristes non-originaires d’un pays de l’Union Européenne de bénéficier d’une détaxe de TVA sur leurs achats, dont le taux standard est de 20% Outre-Manche. Or, n’étant plus membre de l’Union Européenne (UE), le Royaume-Uni aurait dû étendre cette exemption d’impôts aux ressortissants de l’Union européenne, officiellement devenus des États tiers pour Londres.

 

Si cette extension de la détaxe était nécessaire au nom des principes d’équité de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), elle aurait pu coûter 1,4 milliard de livres (soit 1,5 milliards d’euros) aux finances du Royaume-Uni. Par conséquent, le gouvernement britannique a finalement décidé qu’il n’élargirait pas la détaxe aux touristes des pays membres de l’UE. Seule exception : certains achats seront exemptés de TVA à condition qu’ils soient expédiés directement à l’adresse étrangère du consommateur.

 

Après une année particulièrement difficile, les commerçants britanniques jugent cette décision très injuste. La mesure risque en effet d’impacter le secteur du luxe tout particulièrement. Selon le quotidien britannique The Financial Times, plusieurs grandes marques comme Harrods, Burberry, ou encore Paul Smith, ont averti qu’elle leur coûterait des milliards de livres.

 

Face à cette situation, le chancelier de l’Échiquier, Rishi Sunak, a adressé un courrier au ministre des finances dans lequel il précise que la nouvelle mesure aura de lourdes conséquences « sur les emplois et les opportunités d’investissement des grandes marques au Royaume-Uni. »

 

Plus précisément, la récente décision devrait entraîner la suppression de 135 000 emplois directs et indirects dans le tourisme.

 

Voir aussi


Le secteur du luxe dépend pourtant des consommateurs étrangers. Au Royaume-Uni, le marché du luxe a effectivement bondi de 49% à 48 milliards de livres en 4 ans grâce aux achats des visiteurs internationaux. En 2019, la Grande-Bretagne accueillait 40,8 millions de visiteurs européens qui y dépensèrent 28,4 milliards de livres. Moins nombreux, les touristes hors Union Européenne, originaires notamment du Moyen-Orient et de Chine, réalisèrent près des deux tiers des achats, pour une valeur de 17,8 milliards de livres.

 

En définitive, c’est Paris qui tente de capter cette clientèle étrangère, notamment les Asiatiques et les Américains. À partir du 1er janvier 2021, le montant minimum des achats pour prétendre à une détaxe de la TVA y sera rabaissé à 100 € sur un délai de 3 jours, contre 175 € en une seule journée aujourd’hui. Par ailleurs, le plafond de remboursement en liquide de la détaxe passera de 1 000 à 3 000 €. Cette dernière mesure vise notamment les consommateurs chinois, de plus en plus avides de produits de luxe.

 

Lire aussi > BREXIT : L’INDUSTRIE DU LUXE BRITANNIQUE S’INQUIÈTE 

 

Photo à la Une : © Presse

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
1
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut