Vous lisez en ce moment
L’Asie marche sur les pas de Wall Street et affiche une légère hausse

L’Asie marche sur les pas de Wall Street et affiche une légère hausse

Les actions font table rase des craintes liées à la pandémie, et les investisseurs suivent désormais la Banque Centrale Européenne de très près.

 

Après avoir chuté ces derniers temps en raison de la recrudescence de cas de Covid-19 et les inquiétudes causées par le variant Delta, qui menace la reprise, les actions remontent enfin ce jeudi en Asie.

 

En effet, les investisseurs ont choisi de mettre de côté les préoccupations sanitaires et sont désormais suspendus aux lèvres de la BCE dans l’espoir d’obtenir l’assurance que le soutien politique ne ternira pas.

 

L’indice MSCI, qui englobe la majorité des actions de la région Asie-Pacifique hors Japon, a suivi la hausse de Wall Street et a augmenté de 1% avec des gains importants venant de Sydney (.AXJO), Séoul (.KS11) et Hong Kong (.HSI). Au Japon, les marchés sont fermés jusqu’à lundi.

 

Comme la baisse de vendredi et lundi, cette hausse des actions asiatiques ne connaît pas de catalyseur, mais pourrait être liée à la publication des résultats de l’étude montrant que les vaccins Pfizer et AstraZeneca sont efficaces contre le variant Delta du coronavirus.

 

« De temps en temps, les investisseurs cherchent des raisons de prendre quelques bénéfices et c’est ce que nous avons vu« , a déclaré à Reuters Jun Bei Liu, gestionnaire de portefeuille chez Tribeca Investment Partners à Sydney.

 

« Le marché s’est soudainement inquiété de la variante delta et de la façon dont elle pourrait affecter le chemin de la reprise« , a-t-elle ajouté. « Mais ce que nous avons par rapport à il y a 12 mois, c’est pas mal de vaccins viables… Finalement, nous allons sortir de tout ça et nous sommes beaucoup plus proches de la fin qu’il y a 12 mois« .

 

Côté devises, le dollar américain montre encore sa résilience et s’établit à 92,812, après avoir atteint un sommet de trois mois à 93,194. L’euro s’est maintenu juste au-dessus de son récent plancher à 1,1791 dollar.

 

« Le dollar s’est négocié sur le devant de la scène indépendamment des fluctuations du sentiment de risque ces derniers jours« , ont déclaré les analystes de Westpac dans une note, soutenus par l’idée qu’une inflation élevée pourrait entraîner des hausses de taux aux États-Unis.

Voir aussi

 

Les investisseurs patientent donc pour les prochaines annonces de la Banque Centrale Européenne, et sa présidente Christine Lagarde a suscité un sentiment d’anticipation après avoir annoncé un ajustement des taux directeurs de la banque afin de refléter une nouvelle stratégie plus flexible pour le ciblage de l’inflation.

 

« Pour vraiment renforcer sa crédibilité, la BCE pourrait lier sa trajectoire de taux à une date calendaire explicite – par exemple, pas de hausse de taux avant fin 2024« , a déclaré Luke Suddards, stratégiste chez Pepperstone. « Cela constituerait une surprise dovish pour les marchés des changes et mettrait la pression sur les cross en euros« .

 

Lire aussi > BOURSE: RECHUTE DES ACTIONS ASIATIQUES

 

Photo à la Une : © Presse

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut