Gucci crée la première plate-forme circulaire pour le luxe en Italie

La Maison-phare du groupe Kering ambitionne d’“accélérer la transformation de l’industrie du luxe italienne en y intégrant les enjeux de la circularité” grâce à une nouvelle plate-forme baptisée “Circular Hub ». Celle-ci sera d’abord utilisée par Gucci, puis par les autres Maisons de Kering, avant d’étendre ses capacités aux autres acteurs du luxe intéressés par la démarche.

 

Gucci veut agir pour une production transalpine plus verte. La Maison phare de Kering vient d’annoncer la création, avec le soutien du groupe de luxe, de “la première plateforme dédiée à l’économie circulaire pour le secteur du luxe en Italie”.

 

Baptisée « Circular Hub », celle-ci ambitionne d’“accélérer la transformation de l’industrie du luxe italienne en y intégrant les enjeux de la circularité”. Ce «Circular Hub » sera une “plateforme d’innovation pour la conception et la fabrication de produits circulaires”, mettant l’accent sur l’utilisation de matières recyclées, ainsi que sur la durabilité, la réparabilité et la recyclabilité, “mais aussi pour la recherche de nouvelles solutions”.

 

Ensemble de la chaîne de valeur

 

L’ensemble de la chaîne de valeur est concernée : “depuis les matières premières et le design, en passant par l’optimisation de la production et de la logistique”.

 

Situé en Toscane, ce nouveau « hub » concernera tout un écosystème. Sur le plan industriel, il englobera à la fois “les sites de production de Kering à commencer par les sites de production de Gucci, les fournisseurs de matières premières de la Maison et ses ateliers de fabrication basés en Italie (soit plus de 700 fournisseurs directs et 3500 sous-traitants) !”.

 

Le « Circular Hub » bénéficiera aussi d’un partenariat scientifique avec la Scuola Superiore Sant’Anna di Pisa, “sur la recherche industrielle et l’identification de solutions circulaires, y compris des modèles opérationnels et logistiques”.

 

Dès le premier semestre 2023, l’initiative s’appuiera sur l’expertise du Material Innovation Lab(MIL) ouvert par Kering en 2013, à Milan, et se déploiera en collaboration avec les techniciens et chercheurs des sites d’artisanat industriel  (habillement, maroquinerie, chaussures, accessoires…) et d’expérimentation de Gucci situés à Scandicci et Novara.

 

Open source

 

Mais le « Circular Hub » ne sera pas réservé au seul usage de Gucci. Dans un deuxième temps, il seraétendu aux autres Maisons de Kering puis par la suite carrément à l’ensemble du secteur du luxe. Une démarche d’entraînement exemplaire qui rappelle celle par le passé du groupe avec son compte de résultats environnemental, hérité de Puma et décliné dans ses Maisons. La méthodologie avait aussi été mise à disposition en open source de toute entreprise intéressée.

 

« S’associer à Gucci pour le « Circular Hub » est non seulement un signe fort de l’engagement collectif que suscite le développement durable dans le Groupe, mais encore un exemple ambitieux qui doit ouvrir la voie à d’autres acteurs qui souhaiteront nous rejoindre par la suite, dans une logique d’open-source » a souligné Marie-Claire Daveu, la directrice du développement durable et des  affaires institutionnelles de Kering.

 

Croisade pour un luxe plus durable

 

Cette nouvelle initiative de Gucci s’inscrit dans le cadre de la croisade affichée par sa Maison mère, Kering, pour un luxe plus durable. Parmi ses initiatives marquantes, outre l’outil du compte de résultats environnemental, François-Henri Pinault, le Pdg du groupe, avait mobilisé des entreprises du luxe et de la mode autour du Fashion Pact. François-Henri Pinault avait mobilisé des entreprises du luxe et de la mode pour signer le Fashion Pact, série d’engagements en faveur d’une mode plus respectueuse de l’environnement. Il avait été mandaté à cette fin en 2019 par Emmanuel Macron, dans la foulée du One Planet Summit, réunion internationale sur les changements climatiques organisée à Boulogne-Billancourt. Kering faisait évidemment partie des premiers signataires.

 

 

 

Lire aussi > Kering a décéléré au dernier trimestre 2022

Photo à la Une : © Presse

Tags

Sophie Michentef
Sophie Michentef
Sophie Michentef a évolué plus de 30 ans dans la presse professionnelle. Pendant une quinzaine d’années, elle a encadré la rédaction France et international du Journal du Textile. Elle met désormais son expertise presse, textile, mode et luxe au service de journaux, organisations professionnelles et entreprises.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus