Grande-Bretagne : le dirigeant de Burberry demande le rétablissement du duty free

Gerry Murphy, le président de la plus célèbre Maison de luxe anglaise, a exhorté le premier ministre britannique de rétablir la détaxe pour les touristes, supprimée au moment du Brexit.

 

« Un but spectaculaire contre son camp » qui avait transformé la Grande-Bretagne en “destination commerciale « la moins attrayante » d’Europe, a expliqué Gerry Murphy.

 

Au pays du Football, Gerry Murphy, le président de Burberry, a-t-il trouvé  la formule qui fait mouche pour convaincre son Premier ministre, Rishi Sunak, de rétablir ce  dispositif duty free qui plaît tant aux touristes ?

 

Le dirigeant de l’honorable maison a ainsi profité de la conférence Business Connect, qui se déroulait hier  à Londres en présence de 200 chefs d’entreprise, pour s’adresser à Rishi Sunak. Il lui aussi demandé de mettre fin à  cette décision, “quelque peu perverse”, “de supprimer le remboursement de la TVA pour les touristes” “par, je pense que c’était par vous en tant que chancelier”, “le jour où nous avons quitté le marché unique”.

 

Effet de friction

 

Ajoutant que « la sortie de l’UE” avait eu “un effet de friction significatif sur le commerce, qui, espérons-le, ne sera pas éternel”, Gerry Murphy a exhorté le premier ministre de “se pencher sur ce cas précis”, qu’est le duty-free, dont la suppression nuirait à  à la fois aux acteurs du luxe et du voyage.

 

Avant de pointer ce problème crucial pour son secteur, Gerry Murphy avait pris soin de créer une ouverture, en soulignant qu’il était « formidable de voir que le gouvernement conservateur est manifestement plus favorable aux entreprises que certains de ses prédécesseurs”.

 

Ouverture

 

Gerry Murphy n’est pas le premier chef d’entreprise à demander instamment au premier ministre de rétablir le duty free pour les touristes.  Les Maisons de luxe, grands magasins et acteurs du tourisme (hôtels) font entendre la même revendication en ce sens depuis de nombreux mois. Mais jusqu’ici sans obtenir gain de cause.

 

Mais cette fois, Rishi Sunak n’a pas complètement fermé la porte. Certes, il a défendu cette mesure, qui avait été justifiée, selon lui, par de « bonnes raisons ». Mais il a aussi admis qu’il examinerait les données pour « voir si les choses se déroulent comme nous l’avions prévu ou non« .Nous prenons cela très au sérieux, nous sommes là pour écouter et nous engager » a-t-il ajouté. Et les acteurs du luxe devraient continuer à se faire entendre sur le sujet…

 

Walpole, l’organisme représentant les acteurs du luxe en Grande-Bretagne, espérait dès l’automne 2022 que le rétablissement de la détaxe génère au moins 1,2 milliard de livres sterling (1,3 milliard de dollars) de ventes dans le retail.  Cette suppression du duty free à Londres incite les touristes à préférer Paris et Madrid comme destination shopping. Des villes qui, toujours selon Walpole, gagnent également 5 millions de livres sterling par semaine grâce aux britanniques fortunés, en mesure d’acheter moins cher sur le continent.

 

Lire aussi > Londres veut retrouver son attrait pour les touristes

Photo à la Une : © Presse
Sophie Michentef
Sophie Michentef
Sophie Michentef a évolué plus de 30 ans dans la presse professionnelle. Pendant une quinzaine d’années, elle a encadré la rédaction France et international du Journal du Textile. Elle met désormais son expertise presse, textile, mode et luxe au service de journaux, organisations professionnelles et entreprises.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus