Fête Impériale ouvre son premier flagship parisien

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

La jeune marque française de prêt-à-porter féminin, positionnée luxe accessible, ouvre son tout premier flagship à Paris le 25 août. Installé en plein coeur du quartier du Palais Royal (1er arrondissement), le point de vente du 16 rue Saint Roch se veut le reflet de l’identité créative d’une marque éco-responsable aux imprimés Belle époque, tournée vers l’art et la nature.  

Quiconque pénètre l’univers de fête impérial est comme projeté dans un Second Empire festif avec des détails graphiques à l’esprit naturaliste, qui semblent tout droit sorti de l’univers luxuriant d’une Maison Deyrolle ou d’un paysage romantique nimbé de lumière pastelle.

 

Dans les collections de la marque comme dans sa nouvelle boutique parisienne, il s’agit de raviver le souvenir d’une création française prolifique avec une touche de contemporainéité.

 

Un écrin dédié à la nouvelle collection

 

Après avoir ouvert un atelier-showroom dans le quartier du bas Marais en avril 2017 et expérimenté un pop up store à Uccle en Belgique – repaire huppé d’expatriés français – la griffe, fondée en 2015 par Laura Gauthier Petit, ouvre sa première boutique en propre sur deux niveaux. 

 

Autant dire, une rupture avec sa stratégie de distribution habituelle qui reposait jusqu’ici en France sur son site e-commerce et une trentaine de détaillants multimarques dont le flagship du grand magasin Printemps. 

A l’intérieur de la nouvelle boutique, le papier peint reprend un des imprimés phares de la saison Abstract Tofu/Green Forest, comme un appel à se mettre au vert, une pratique fort répandue chez les parisiens dès la veille de weekend. 

 

© Fête Impériale

 

La collection automne-hiver [INDISTINCT CHATTER] suit la thématique du voyage initiatique – que l’on retrouve dans les collections haute joaillerie chez Van Cleef & Arpelsoù la nature reprend ses droits

 

Enfin, seule une clientèle privilégiée peut accéder à un salon privé à l’étage et bénéficier d’un shopping sur-mesure

 

Un style Second Empire revisité

 

Fête Impériale est à l’image de sa fondatrice, éprise d’art et fan de David Bowie et d’Yves Saint Laurent. Le faste du second empire y rejoint les coupes et coloris enflammés des nuits sauvages des années 1980

 

Sa première collection estivale en 2016, s’inspire ainsi de femmes fortes parties de rien comme Liane de Pougy, indomptable cocotte androgyne du Paris de la Belle Époque mais aussi Madonna, qui débarqua à New York avec 35 dollars en poche en 1978, et Grace Jones, radieuse muse de Jean-Paul Goude.

 

Dès les débuts de la marque, sa créatrice et directrice artistique a eu la volonté d’élaborer des imprimés très travaillés afin de créer des “pièces tableau” où le vêtement se fait support artistique. Ces imprimés sont d’ailleurs inspirés de la peinture du XIXe et du XXe siècle

 

La marque propose autant des tenues fluides du soir que de jour qui s’adressent à une femme joyeuse, colorée et festive. 

 

Convoquant le souvenir décadent des grands bals impériaux organisés par Napoléon III et l’impératrice Eugénie, la marque poursuit un mantra  « outrageous way of life ».

 

Chaque collection est composée de pièces en soie, une matière chère à la créatrice, qui rappelle les défilés de mode des années 1980 chez Yves Saint Laurent et Versace.  Et que l’on retrouve dans ses blouses, foulards, pantalons, combinaisons, robes et autres kimonos. 

 

Diversification et visées à l’international

 

Cette première boutique physique s’inscrit dans une stratégie de développement du réseau de distribution, en particulier à l’international. 

 

Actuellement, Fête Impériale dispose d’une soixantaine de détaillants partenaires en Europe dont la plateforme italienne spécialisée dans le luxe LuisaViaRoma et  ses points de vente physiques à Florence ainsi que le grand magasin danois Magasin du Nord. La marque est également distribuée en dehors d’Europe. 

 

D’ici 2024, elle vise l’Asie avec une expansion en Inde et à Taiwan

 

Au-delà de cette stratégie d’internationalisation, Fête Impériale souhaite se diversifier dans les accessoires. Sa collection printemps-été 2023 CORSICA, véritable ode à l’Île de beauté, a été l’occasion d’expérimenter l’univers des chaussures à travers une paire de mules fabriquée en Espagne avec talon coloré translucide.

 

 

Lire aussi > Jacquemus, nouveau maître du Retailtainment

Photo à la Une :  © Fête Impériale [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

 

La jeune marque française de prêt-à-porter féminin, positionnée luxe accessible, ouvre son tout premier flagship à Paris le 25 août. Installé en plein coeur du quartier du Palais Royal (1er arrondissement), le point de vente du 16 rue Saint Roch se veut le reflet de l’identité créative d’une marque éco-responsable aux imprimés Belle époque, tournée vers l’art et la nature.  

 

Quiconque pénètre l’univers de fête impérial est comme projeté dans un Second Empire festif avec des détails graphiques à l’esprit naturaliste, qui semblent tout droit sorti de l’univers luxuriant d’une Maison Deyrolle ou d’un paysage romantique nimbé de lumière pastelle.

 

Dans les collections de la marque comme dans sa nouvelle boutique parisienne, il s’agit de raviver le souvenir d’une création française prolifique avec une touche de contemporainéité.

 

Un écrin dédié à la nouvelle collection

 

Après avoir ouvert un atelier-showroom dans le quartier du bas Marais en avril 2017 et expérimenté un pop up store à Uccle en Belgique – repaire huppé d’expatriés français – la griffe, fondée en 2015 par Laura Gauthier Petit, ouvre sa première boutique en propre sur deux niveaux. 

 

Autant dire, une rupture avec sa stratégie de distribution habituelle qui reposait jusqu’ici en France sur son site e-commerce et une trentaine de détaillants multimarques dont le flagship du grand magasin Printemps. 

A l’intérieur de la nouvelle boutique, le papier peint reprend un des imprimés phares de la saison Abstract Tofu/Green Forest, comme un appel à se mettre au vert, une pratique fort répandue chez les parisiens dès la veille de weekend. 

 

© Fête Impériale

 

La collection automne-hiver [INDISTINCT CHATTER] suit la thématique du voyage initiatique – que l’on retrouve dans les collections haute joaillerie chez Van Cleef & Arpelsoù la nature reprend ses droits

 

Enfin, seule une clientèle privilégiée peut accéder à un salon privé à l’étage et bénéficier d’un shopping sur-mesure

 

Un style Second Empire revisité

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus

ed-italia.com.com%2Fabonnements-et-newsletter-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte farmbrazil.com.br? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Fête Impériale[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

 

La jeune marque française de prêt-à-porter féminin, positionnée luxe accessible, ouvre son tout premier flagship à Paris le 25 août. Installé en plein coeur du quartier du Palais Royal (1er arrondissement), le point de vente du 16 rue Saint Roch se veut le reflet de l’identité créative d’une marque éco-responsable aux imprimés Belle époque, tournée vers l’art et la nature.  

 

Quiconque pénètre l’univers de fête impérial est comme projeté dans un Second Empire festif avec des détails graphiques à l’esprit naturaliste, qui semblent tout droit sorti de l’univers luxuriant d’une Maison Deyrolle ou d’un paysage romantique nimbé de lumière pastelle.

 

Dans les collections de la marque comme dans sa nouvelle boutique parisienne, il s’agit de raviver le souvenir d’une création française prolifique avec une touche de contemporainéité.

 

Un écrin dédié à la nouvelle collection

 

Après avoir ouvert un atelier-showroom dans le quartier du bas Marais en avril 2017 et expérimenté un pop up store à Uccle en Belgique – repaire huppé d’expatriés français – la griffe, fondée en 2015 par Laura Gauthier Petit, ouvre sa première boutique en propre sur deux niveaux. 

 

Autant dire, une rupture avec sa stratégie de distribution habituelle qui reposait jusqu’ici en France sur son site e-commerce et une trentaine de détaillants multimarques dont le flagship du grand magasin Printemps. 

A l’intérieur de la nouvelle boutique, le papier peint reprend un des imprimés phares de la saison Abstract Tofu/Green Forest, comme un appel à se mettre au vert, une pratique fort répandue chez les parisiens dès la veille de weekend. 

 

© Fête Impériale

 

La collection automne-hiver [INDISTINCT CHATTER] suit la thématique du voyage initiatique – que l’on retrouve dans les collections haute joaillerie chez Van Cleef & Arpelsoù la nature reprend ses droits

 

Enfin, seule une clientèle privilégiée peut accéder à un salon privé à l’étage et bénéficier d’un shopping sur-mesure

 

Un style Second Empire revisité

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fen%2Fabonnements-et-newsletter-2-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une :  © Fête Impériale[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

Picture of Victor Gosselin
Victor Gosselin
Victor Gosselin est journaliste spécialisé luxe, RH, tech, retail et consultant éditorial. Diplômé de l’EIML Paris, il évolue depuis 9 ans dans le luxe. Féru de mode, d’Asie, d’histoire et de long format, cet ex-Welcome To The Jungle et Time To Disrupt aime analyser l’info sous l’angle sociologique et culturel.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus