Ferrari relève ses objectifs après un trimestre record

Après un trimestre remarquable, Ferrari a relevé jeudi à nouveau ses objectifs financiers pour la fin de l’année 2023. Le fabricant italien de voitures de luxe vise désormais un chiffre d’affaires de 5,9 milliards d’euros.

 

Ferrari bombarde au troisième trimestre ! Le constructeur automobile italien a vu son chiffre d’affaires grimper de 23,5 % à 1,54 milliard d’euros, un résultat supérieur aux attentes. Sur les neuf premiers mois de l’année, ses revenus ont également progressé de 19 %, atteignant un total de 4,4 milliards d’euros.

 

Le bénéfice net a aussi connu une croissance remarquable de 45,7 % au troisième trimestre pour s’établir à 332 millions d’euros. Ferrari dépasse ainsi largement les attentes des analystes de Factset qui prévoyaient un résultat de 294 millions d’euros. Pendant la période de juillet à septembre, la célèbre marque au cheval cabré a réussi à vendre un total de 3459 voitures dans le monde, enregistrant ainsi une augmentation de 8,5 %.

 

Le directeur général du groupe, Benedetto Vigna, a  salué un « nouveau trimestre record » et « une croissance des bénéfices » principalement grâce « à l’attrait continu de la personnalisation » des modèles, mais aussi grâce à l’enrichissement de l’assortiment de produits et du pouvoir de fixation des prix.

 

Les recettes liées à la sponsorisation et à la marque ont augmenté de 13,8 % à 145 millions d’euros, dû au classement obtenu en Formule 1. Seul bémol, les revenus provenant de ventes de moteurs ont chuté de 33 % à 28 millions d’euros, en raison de la baisse des livraisons à Maserati, à l’approche de l’expiration en fin d’année du contrat liant les deux constructeurs.

 

Au cours de la période juillet-septembre, l’Ebitda du groupe a progressé de 37 % à 595 millions d’euros, dépassant là encore les attentes des analystes qui tablaient sur 560 millions d’euros. Sa marge d’Ebitda ajusté est, elle, tombée à 38,6 % contre 40,0 % au trimestre avril-juin.

 

EMEA et Amérique performants

 

« Le carnet de commandes reste au plus haut niveau dû à une forte demande dans toutes les zones géographiques et couvre l’ensemble de l’année 2025 », a ajouté Benedetto Vigna. Le constructeur avait annoncé mi-octobre qu’il allait s’ouvrir aux crypto-monnaies, en permettant désormais le paiement en Bitcoin et autres devises numériques pour ses voitures.

 

La région Europe-Moyen-Orient-Afrique (EMEA) est demeurée le marché principal de Ferrari, avec la livraison de 1 398 véhicules, marquant une légère augmentation de 8,3 %. Le deuxième marché le plus important de Ferrari, l’Amérique, a enregistré une hausse significative avec la livraison de 1 096 bolides, représentant une croissance de 21,1 %.

 

En revanche, les livraisons ont connu une baisse de 8 % dans la région Chine-Hong Kong-Taïwan. Les revenus générés par la vente de voitures et de pièces détachées ont connu une augmentation considérable de 26,5 %, atteignant un total de 1,33 milliard d’euros.

 



Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.


 

Lire aussi>FERRARI EST LE CINQUIÈME MEILLEUR EMPLOYEUR DU MONDE SELON TRADING PLATFORM 

Photo à la Une : ©Ferrari

Picture of Hugues Reydellet
Hugues Reydellet
Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus