Vous lisez en ce moment
Économie: Le plan de relance américain et la vaccination devraient permettre un retour accéléré de la croissance en 2021

Économie: Le plan de relance américain et la vaccination devraient permettre un retour accéléré de la croissance en 2021

L’OCDE vient de publier ses perspectives économiques pour l’année 2021, revues à la hausse depuis novembre dernier. Le retour à la croissance devrait arriver plus tôt que prévu grâce au plan de relance américain et à la vaccination.

 

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a dévoilé mardi 9 mars ses prévisions quant au retour de la croissance mondiale. Selon l’OCDE, le PIB mondial connaîtrait une croissance de 5,6%, alors que l’organisation estimait une croissance à 4,2 % en novembre dernier.

 

Cette hausse des prévisions sur la croissance mondiale s’expliquerait grâce, d’une part, au plan de relance massif que prévoit le président américain Joe Biden. Ce plan de relance, à lui seul, contribuerait à hauteur de 1% supplémentaire sur cette hausse prévisionnelle.

 

Selon l’OCDE, ce plan de relance, qui s’élève à 1 900 milliards de dollars, permettrait, sur le plan mondial, d’envisager un retour aux niveaux de production d’avant la crise sanitaire dès le milieu de l’année 2021, soit six mois plus tôt que ce qui était initialement prévu.

 

Concernant le continent américain, cette hausse devrait atteindre 6,5 %, soit plus du double de ce que l’OCDE avançait quatre mois plus tôt. Si ces prévisions se confirment, les États-Unis connaîtraient la reprise économique la plus rapide que le pays ait connu depuis 1984.

 

En France, l’estimation de la croissance de l’économie reste presque inchangée selon l’OCDE, qui table sur une hausse de 5,9%. Dans le reste de l’Europe, la croissance devrait atteindre 5,7% en Espagne, 4,1% en Italie et 3% en Allemagne. La Chine, quant à elle, devrait afficher un rebond de 7,8%, tandis que l’Inde connaîtrait une progression encore plus forte de 12,6%, alors que le pays plongerait de 7,4% en 2020.

 

Selon Laurence Boone, la cheffe économiste de l’OCDE, il est primordial d’accélérer la campagne de vaccination en Europe pour que ces prévisions voient le jour. Selon les calculs de l’OCDE, de nombreuses disparités persistent au niveau de la vaccination mondiale. En effet, l’organisation estime à 60% la population israélienne vaccinée, alors qu’aux États-Unis, elle est de 20%. En parallèle, elle avoisine 5% en France et 3% au Brésil.

Voir aussi


 

Nous ne disons pas que l’Europe n’en fait pas assez sur le plan budgétaire, mais nous disons qu’elle devrait accélérer sur le plan de la vaccination. Parce que les consommateurs ne sortent toujours pas, ne voyagent pas, ne peuvent pas faire des choses. C’est la politique de santé conjuguée à la politique budgétaire qui compte vraiment”, explique-t-elle.

 

Lire aussi > MERCEDES PORTE A 20 % SA PARTICIPATION DANS LE GROUPE ASTON MARTIN

 

Photo à la Une : © Michael Gaida

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut