Diane Von Fürstenberg reçoit la Légion d’honneur

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

On célébrait Diane Von Furstenberg (DVF) à Paris vendredi soir, alors qu’elle recevait la Légion d’Honneur des mains de la Présidente de la Banque Centrale européenne, Christine Lagarde au Quai d’Orsay.

 

Rares sont les gens aussi populaires dans la mode que Diane von Furstenberg, et peu conservent un tel pouvoir d’attraction. Jeff Bezos, Seth Meyers, Christian Louboutin et Jonathan Newhouse étaient présents au Quai d’Orsay pour la remise de sa Légion d’Honneur des mains de Christine Lagarde. Plus deux Elkann (John et Lapo), un duo d’Arnault (Delphine et Antoine) ainsi qu’une nuée d’amis plus jeunes allant de Julie de Libran à l’influenceuse Caroline Daur.

 

Dans son discours, Christine Lagarde a loué la carrière unique de DVF : la création de la robe portefeuille, son rôle comme Présidente du CFDA et celui qu’elle joua dans la rénovation de la Statue de la Liberté.

 

« Vous avez aussi connu en chemin des moments difficiles, comme il en arrive aux femmes qui ont des responsabilités, mais vous y avez puisé la force de recommencer […] dans un parcours de vie caractérisé par la détermination à continuer, et à maintenir le cap dans les périodes difficiles », a déclaré Christine Lagarde, avec son regard d’acier, vêtue d’un tailleur-pantalon pourpre créé par DVF.

 

« Vous êtes l’une des personnes les plus généreuses de ce drôle de monde de la mode, auquel je ne connais pas grand-chose. Mais, pour soutenir les combats des femmes, l’élégance qui compte le plus, c’est celle du cœur », a-t-elle ajouté, soulignant que la « merveilleuse fondation » de DVF a soutenu des figures de la lutte pour les droits humains aussi variées qu’Anita Hill ou Jane Goodall, la spécialiste des primates.

 

En réponse, DVF a rappelé à tous pourquoi Christine Lagarde est si célèbre pour sa classe, dès les premiers mots. « L’honneur de recevoir [cette distinction] de [votre] part est aussi grand que l’honneur lui-même », a-t-elle dit, sous les applaudissements.

 

« Votre talent pour diriger est exceptionnel, votre trajectoire incroyable. Première femme ministre des Finances d’un pays du G7. Première femme à la tête du FMI […] Ancienne membre de l’équipe de France de natation synchronisée, et la synchronisation s’est révélée très utile pendant la crise financière de 2008. Mère de deux enfants, et compagne d’un homme très sexy ! » a-t-elle développé, soulevant les rires.

 

Passant à un éloge de Paris, en faisant signe vers la fenêtre qui donnait sur la Seine, elle a poursuivi : « Paris est une ville de femmes, une ville d’élégance, une ville où on a envie d’aller au café et dans les librairies, pour y avoir… des aventures secrètes », a-t-elle ajouté sous un tonnerre d’applaudissements.

 

Elle était à bord d’un voilier l’été dernier, a expliqué Diane von Furstenberg, quand elle a reçu une lettre du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, l’informant de cette récompense, au moment où elle terminait la lecture d’une biographie de Napoléon en quatre tomes.

 

« C’est Napoléon qui a créé cette récompense en 1802, en signe de reconnaissance pour ceux qui avaient combattu pour les droits civiques ou fait preuve de courage militaire. Et je n’ai jamais été très branchée militaire », a déclaré DVF.

 

 

Lire aussi > Jean-Claude Biver a reçu la légion d’honneur française

 

Photo à la Une : Instagram @dvf

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus