Burberry annonce des résultats décevants

Burberry dévoile des résultats trimestriels en deçà des attentes tandis que son bénéfice accuse une chute significative au premier semestre. Malgré une hausse du chiffre d’affaires, la Maison de luxe britannique exprime des préoccupations quant à la réalisation de ses prévisions pour l’exercice 2023-2024.

 

Le respect des prévisions de Burberry semble compromis après l’annonce de ses résultats trimestriels jeudi 16 novembre. Le groupe de luxe britannique a révélé une baisse de 18% de son bénéfice, à 158 millions de livres (180,5 millions d’euros) au premier semestre achevé le 30 septembre, pour un chiffre d’affaires en hausse de 4% à 1,4 milliard de livres (1,6 milliard d’euros).

 

Le bénéfice d’exploitation ajusté a baissé de 6% à 223 millions de livres (254,8 millions d’euros) au premier semestre, bien qu’il ait augmenté de 1% à taux de change constants. La marge opérationnelle ajustée a reculé de près de 2%. Quant au bénéfice avant impôt, il est descendu de 251 millions à 219 millions de livres (250,3 millions d’euros).

 

Burberry estime que la croissance à deux chiffres pour l’exercice 2024 sera improbable, mettant en garde contre un « ralentissement de la demande mondiale de luxe ». La société s’attend désormais à ce que le bénéfice d’exploitation ajusté se situe dans la partie inférieure de la fourchette actuelle de 552 millions de livres à 668 millions de livres (631-763 millions d’euros).

 

« Bien que l’environnement macroéconomique soit devenu plus difficile récemment, nous sommes confiants dans notre stratégie visant à réaliser notre potentiel en tant que marque de luxe britannique moderne, et nous restons déterminés à atteindre nos objectifs à moyen et à long terme », a déclaré Jonathan Akeroyd, directeur général de Burberry, dans un communiqué.

 

Performances régionales inégales

 

Les résultats de Burberry reflètent des performances inégales sur le plan mondial. En Asie-Pacifique, les ventes ont augmenté de 18% au premier semestre, mais ont ralenti à 2% au deuxième trimestre. La Chine continentale a connu une croissance de 15% au premier semestre, mais a chuté de 8% au deuxième trimestre. La Corée du Sud a enregistré une baisse de 1% au premier semestre et de 7% au deuxième trimestre. En revanche, le Japon a affiché une croissance exceptionnelle de 43% au premier semestre, principalement grâce aux touristes.

 

Dans la région EMEIA, les ventes de magasins comparables ont progressé de 14% au premier semestre, tirées par une augmentation de 39% du tourisme. Cependant, le Royaume-Uni a continué de faire face à des défis pour attirer les dépenses touristiques, enregistrant une performance inférieure à la moyenne régionale.

 

Les Amériques ont enregistré une baisse de 9% au cours du premier semestre et de 10% au deuxième trimestre, avec des progrès notables dans le programme d’acquisition de clients malgré une clientèle américaine globalement faible.

 

Les revenus de licences explosent

 



Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous ou connectez-vous à votre espace abonné

Découvrez nos offres

Je m'abonne pour 1€

Devenez un membre actif de la communauté des leaders du luxe.


 

Lire aussi>BURBERRY STREETS POSE SES BAGAGES À NEW YORK

Photo à la Une : ©Burberry

Hugues Reydellet
Hugues Reydellet
Hugues Reydellet est un jeune journaliste passionné, dont les sujets de prédilection sont l'économie, la culture, la gastronomie, mais aussi l'automobile et le sport. Avec une plume acérée et une curiosité insatiable, Hugues est constamment à la recherche de nouvelles informations brûlantes à rapporter.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus