[Luxus+ Magazine] 4 défilés qui ont marqué la semaine de la mode britannique

La troisième semaine de la mode a débuté vendredi dans la capitale londonienne pour s’achever ce soir. Connue pour son extravagance, sa singularité et son audace, la London Fashion Week ne déroge pas à la tradition. Découvrez sans plus attendre quatre défilés qui ont marqué les esprits de cette dernière édition, qui a rendu hommage à l’une des papesses de la mode britannique, Vivienne Westwood.

 

Depuis vendredi dernier, les rues de Londres voient défiler les it girls les plus branchées de la capitale, laquelle accueille jusqu’à ce soir les dernières collections de petits et grands créateurs. Cette  Fashion Week d’Outre Manche connaît depuis ses débuts un engouement sans limite, non seulement en raison de son originalité et aussi parce qu’elle met en avant de jeunes designers en devenir.

 

Outre le défilé tant attendu de Daniel Lee, la nouvelle figure artistique de la Maison Burberry, d’autres designers étaient très attendus par les journalistes, influenceurs et clients du monde entier. À commencer par Jonathan Anderson, le créateur artistique de Loewe depuis 2013 et directeur de sa propre Maison de mode.

 

J.W Anderson : un univers pop et coloré, avec une pointe de provocation

 

Le nouvel enfant terrible de la mode, après Jean-Paul Gaultier et Alexander Mc Queen, c’est bien Jonathan Anderson. Il a ouvert le troisième jour de la London Fashion Week en présentant sa dernière collection automne-hiver 2023, en collaboration avec l’artiste Michael Clark. Depuis la création de son label, le designer irlandais utilise le vêtement pour susciter une émotion, et voit le tissu comme une toile.

 

Sa collection se compose de looks autant futuristes que tape-à-l’oeil et la rencontre entre corps et décor se manifeste en un coup d’œil. Des tee-shirts aux imprimés tendancieux et pop, se fondent dans le décor projeté en arrière plan. Exit  les fleurs en guise de tee-shirts : phallus géant, signe peace sur des doigts recouverts de peinture ou encore reprise du logo Coca-Cola, ces hauts sont la nouvelle marque de fabrique du créateur.

Les costumes imaginés par Michael Clark et Jonathan Anderson sont d’une géométrie parfaitement maîtrisée. On aperçoit les mêmes modèles, déclinés dans plusieurs coloris comme le beige, l’aubergine ou le bleu nuit.

Côté coupes, le créateur oscille entre pièces structurées, arrondies, hauts plissés, mini jupes et d’autres silhouettes beaucoup plus fluides et casuals. Avec un brin d’humour et de légèreté, J. Anderson continue de faire sourire le monde de la mode, avec ses messages explicites et ses coupes déstructurées : manches XXL qui touchent presque les genoux, col en fourrure similaire à des tentacules, pulls aux imprimés évocateurs et absence de chaussures sur le catwalk.

Cette dernière collection rend surtout hommage au talent et à l’audace du chorégraphe Michael Clark, qui n’a cessé d’inspirer la mode et ses talents depuis des années : « Michael Clark n’est pas seulement un chorégraphe des corps, mais de la culture britannique au sens large », confie JW Anderson.

 

Cliquez ici pour consulter l’article entier sur Luxus Plus Magazine.

 

Photo à la Une :  © Presse

Tags

Picture of Apolline Prulhiere
Apolline Prulhiere
Apolline Prulhiere est une jeune journaliste en herbe. Elle se passionne notamment pour la mode et la culture, et s'est récemment découvert un intérêt certain pour l'automobile. Sa plume enjouée se caractérise d'une grande richesse lexique, d'un ton direct et spontané. Son glossaire précis élimine l'incertitude.

Nos services

©2023 Luxus Plus. Tous droits réservé

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre découverte

S’abonner à partir de 1€ le premier mois

Newletter Luxus Plus