20ème Sommet du Luxe : quelles sont les tendances de la création ?

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

« L’âme du luxe » :  c’était le thème du 20ème Sommet du Luxe, qui se déroulait le 15 juin dernier, à l’Intercontinental Paris-Le Grand, réunissant les professionnels de l’industrie autour de conférences et de tables rondes.

 

Retour sur l’échange dédié aux tendances de la création animé par Claire Domergue, directrice de la publication de Luxus Plus, en présence de cinq invités d’exception :

 

  • Isabelle Capron, conseillère du président d’Icicle Shanghai Fashion Group
  • Damien Dodane, directeur général délégué de Cristel, président de Cristel USA
  • Vincent Grégoire, directeur consumer trends & insights de Nelly Rodi 
  • Antoinette Lemens, CEO de Lemens & Partners 
  • Sébastien Vauxion, chef pâtissier exécutif de K2 Collections, chef des cuisines du SarKara

 

Quelles sont et seront les tendances de la création ? C’est à cette question que les convives de la table ronde ont été invités à répondre en s’appuyant sur leurs diverses expertises. Alors que le milieu du luxe a connu d’importantes mutations post-covid, de nouveaux mouvements se sont en effet renforcés ou sont apparus ces derniers mois, tant dans la consommation des clients que dans les initiatives opérées par les marques premium. 

 

Des tendances et états d’esprit divergents 

 

« Nous sommes dans une période schizophrénique » estime pour sa part Vincent Grégoire. Selon le directeur consumer trends & insights de Nelly Rodi, deux grandes tendances générales se font face dans la perception et l’appropriation de la sphère haut de gamme par la clientèle. L’une porte sur des valeurs éthiques et morales tandis que l’autre s’axe sur un luxe plus tonique, plus débridé, avec une création artistique davantage « loufoque ». « Ce sont deux salles deux ambiances qui s’opposent sans s’imbriquer » , observe Vincent Grégoire. 

 

Il en va de même avec les réseaux sociaux où deux postures s’affrontent : une clientèle très au fait de ces plateformes online, qui scrolle, poste et partage, et à l’inverse, des consommateurs qui s’écartent et se protègent de l’influence de ces supports. Vincent Grégoire a aussi précisé que ces divergences s’accentuent d’une génération à l’autre, la jeunesse Alpha étant encore plus « ancrée dans le numérique et les objets connectés que la GenZ » qui, elle-même, est plus encline au numérique que les Millennials. 

 

Pour Antoinette Lemens, cette évolution fait aussi se démarquer les Maisons chinoises de celles du reste du monde. « La Chine innove beaucoup dans les projets et investit rapidement » décrit la CEO de Lemens & Partners. Le pays se distingue des autres régions du globe par sa réactivité et sa « capacité de laisser derrière le passé pour se concentrer tout de suite sur l’avenir et ses nouveautés ». Une vision sans cesse tournée vers le futur qui se retrouve dans l’approche d’Icicle, une maison de mode chinoise « pensée avec la nature dès 1997 », selon Isabelle Capron.

 

 

L’artisanat au cœur des tendances créatives

 

Boostés par l’envie, comme Icicle, de préserver les ressources de la planète et de ne pas jeter, les designers affichent leur créativité et valorisent les savoir-faire en réinterprétant des produits. Beaucoup de créateurs « réutilisent ce qui existe pour en faire quelque chose de nouveau et de beau » souligne Antoinette Lemens, qui préfère le terme de seconde vie à celui de seconde main. L’artisanat, l’écologie et la création n’ont ainsi jamais été aussi corrélés : un tryptique qui représente presque à lui seul le luxe de 2023.

 

Si les clients sont à l’affût des produits à l’ADN artisanal, c’est parce qu’ils sont emmenés par un « fort besoin de réel », d’après Isabelle Capron. Les marques se doivent donc d’être en phase avec les nouveaux modes de consommation. En témoignent les peignoirs Dress Soft de la Maison RKF, véritables objets de mode homewear dont les ensembles trois pièces peuvent être portés séparément à l’intérieur comme à l’extérieur. 

 

L’expérience, le mot d’ordre des tendances luxe

 

Aujourd’hui, pas de luxe sans la notion d’expérience. Et s’il y a bien un secteur pouvant représenter ce mot, c’est bel et bien l’art culinaire. « Gaston Lenôtre a été précurseur dans les douceurs plus légères et moins sucrées. 20 ans plus tard, Pierre Hermé a inventé la Haute Pâtisserie. Maintenant, beaucoup de chefs proposent des concepts, largement popularisés par la visibilité qu’offrent les réseaux sociaux »  explique Sébastien Vauxion.

 

Le chef pâtissier n’est d’ailleurs pas le dernier quand il s’agit de créer sa propre tendance et une nouvelle expérience client. Sébastien Vauxion est ainsi à l’origine d’un repas gastronomique « avec des notes pâtissières ». Une manière moderne de déguster des plats (qui, on le précise, ne sont pas sucrés) et de profiter d’un moment culinaire gourmand et unique.

 

Quiet luxury, digital, environnement, seconde main, expérience… Autant de tendances qui font le luxe de 2023 et qui devraient perdurer dans le temps. Et pour lier le thème de cette table ronde à celui de l’événement du 15 juin, nous pouvons conclure avec les poétiques propos de Damien Dodane : « le luxe, c’est l’amour de ce que l’on fait, et l’amour est composé de l’âme ».

 

Lire aussi > A Vivatech, LVMH promet des rêves “plein la tech” !

 

Photo à la Une :  © Luxus Plus[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

 

« L’âme du luxe » :  c’était le thème du 20ème Sommet du Luxe, qui se déroulait le 15 juin dernier, à l’Intercontinental Paris-Le Grand, réunissant les professionnels de l’industrie autour de conférences et de tables rondes.

 

Retour sur l’échange dédié aux tendances de la création animé par Claire Domergue, directrice de la publication de Luxus Plus, en présence de cinq invités d’exception :

 

  • Isabelle Capron, conseillère du président d’Icicle Shanghai Fashion Group
  • Damien Dodane, directeur général délégué de Cristel, président de Cristel USA
  • Vincent Grégoire, directeur consumer trends & insights de Nelly Rodi 
  • Antoinette Lemens, CEO de Lemens & Partners 
  • Sébastien Vauxion, chef pâtissier exécutif de K2 Collections, chef des cuisines du SarKara

 

Quelles sont et seront les tendances de la création ? C’est à cette question que les convives de la table ronde ont été invités à répondre en s’appuyant sur leurs diverses expertises. Alors que le milieu du luxe a connu d’importantes mutations post-covid, de nouveaux mouvements se sont en effet renforcés ou sont apparus ces derniers mois, tant dans la consommation des clients que dans les initiatives opérées par les marques premium. 

 

Des tendances et états d’esprit divergents 

 

« Nous sommes dans une période schizophrénique » estime pour sa part Vincent Grégoire. Selon le directeur consumer trends & insights de Nelly Rodi, deux grandes tendances générales se font face dans la perception et l’appropriation de la sphère haut de gamme par la clientèle. L’une porte sur des valeurs éthiques et morales tandis que l’autre s’axe sur un luxe plus tonique, plus débridé, avec une création artistique davantage « loufoque ». « Ce sont deux salles deux ambiances qui s’opposent sans s’imbriquer » , observe Vincent Grégoire. 

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus

ed-italia.com.com%2Fabonnements-et-newsletter-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte farmbrazil.com.br? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Luxus Plus[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

« L’âme du luxe » :  c’était le thème du 20ème Sommet du Luxe, qui se déroulait le 15 juin dernier, à l’Intercontinental Paris-Le Grand, réunissant les professionnels de l’industrie autour de conférences et de tables rondes.

 

Retour sur l’échange dédié aux tendances de la création animé par Claire Domergue, directrice de la publication de Luxus Plus, en présence de cinq invités d’exception :

 

  • Isabelle Capron, conseillère du président d’Icicle Shanghai Fashion Group
  • Damien Dodane, directeur général délégué de Cristel, président de Cristel USA
  • Vincent Grégoire, directeur consumer trends & insights de Nelly Rodi 
  • Antoinette Lemens, CEO de Lemens & Partners 
  • Sébastien Vauxion, chef pâtissier exécutif de K2 Collections, chef des cuisines du SarKara

 

Quelles sont et seront les tendances de la création ? C’est à cette question que les convives de la table ronde ont été invités à répondre en s’appuyant sur leurs diverses expertises. Alors que le milieu du luxe a connu d’importantes mutations post-covid, de nouveaux mouvements se sont en effet renforcés ou sont apparus ces derniers mois, tant dans la consommation des clients que dans les initiatives opérées par les marques premium. 

 

Des tendances et états d’esprit divergents 

 

« Nous sommes dans une période schizophrénique » estime pour sa part Vincent Grégoire. Selon le directeur consumer trends & insights de Nelly Rodi, deux grandes tendances générales se font face dans la perception et l’appropriation de la sphère haut de gamme par la clientèle. L’une porte sur des valeurs éthiques et morales tandis que l’autre s’axe sur un luxe plus tonique, plus débridé, avec une création artistique davantage « loufoque ». « Ce sont deux salles deux ambiances qui s’opposent sans s’imbriquer » , observe Vincent Grégoire. 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fen%2Fabonnements-et-newsletter-2-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une :  © Luxus Plus[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Luxus+ recommande

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus