Vous lisez en ce moment
Ralentissement des introductions en bourse au troisième trimestre 2021

Ralentissement des introductions en bourse au troisième trimestre 2021

La tendance des introductions en bourse s’inscrit à la baisse au troisième trimestre, après une phase frénétique en début d’année 2021.

 

Les offres publiques initiales (IPO) ont globalement ralenti au troisième trimestre 2021 par rapport à leur rythme effréné du début de l’année. En revanche, le nombre d’inscriptions au cours des neuf premiers mois de l’année était toujours le plus élevé depuis la bulle Internet des années 2000, selon Refinitiv, fournisseur de données sur les marchés financiers.

 

Les introductions en bourse au troisième trimestre de cette année ont permis de lever un total d’environ 94,6 milliards de dollars, ce qui représente une baisse de 26,3% par rapport au deuxième trimestre, alors que l’activité s’est ralentie en raison de le période estivale et des passes d’armes au niveau financier entre la Chine et les États-Unis.

 

Plus de 2000 introductions en bourse ont levé un total de 421 milliards de dollars dans le monde depuis le début de l’année, un record, alors que les entreprises privées se sont précipitées pour atteindre les valorisations fulgurantes de leurs pairs côtés en bourse. Cette somme représente plus du double des recettes récoltées au cours de la même période l’année dernière.

 

Parmi les introductions en bourse très médiatisées du troisième trimestre figurent la cotation de 2,1 milliards de dollars de l’application Robinhood Markets Inc à New-York et la société de logiciels sud-coréenne Krafton, qui a levé plus de 3,7 milliards de dollars à la bourse coréenne.

 

Pour ce troisième trimestre, les introductions en bourse ont souffert de la rivalité entre les États-Unis et la Chine. En juillet dernier, Gary Gensler, président de la Securities and Exchange Commission a demandé une ‘’pause’’ dans les introductions en bourse des sociétés chinoises aux États-Unis. En conséquence, les cotations chinoises aux États-Unis se sont arrêtées.

 

Les cotations technologiques sortent grandes gagnantes des introductions en bourse ce trimestre. Elles restent en effet privilégiées par les investisseurs. Des sociétés comme le label Taylor Swift Universal, – très attendu à la bourse d’Amsterdam -, ont fait des débuts remarqués et ont tiré leur épingle du jeu. Volvo Cars devrait également lancer une introduction en bourse, alors que Daimler devrait inscrire son unité de camions en bourse afin de diversifier l’offre pour les investisseurs boursiers.

 

Voir aussi

Selon David Ludwig, responsable mondial des marchés des capitaux propres chez Goldman Sachs, les introductions en bourse devrait repartir à la hausse au quatrième trimestre. « L’arriéré (d’introductions en bourse) de l’autre côté de la rue est très solide, dans toutes les régions et dans tous les secteurs », a-t-il déclaré.

 

 

Lire aussi > ÉCONOMIE : LE BOOM INDIEN À TRAVERS LA FLUCTUATION BOURSIÈRE

 

Photo à la Une : © Picryl

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut