Vous lisez en ce moment
Mode et Luxe : 480 000 masques alternatifs produits chaque jour par les entreprises françaises

Mode et Luxe : 480 000 masques alternatifs produits chaque jour par les entreprises françaises

Dans le contexte actuel de pandémie, la Filière Mode & Luxe est sollicitée par l’Etat pour la production de masques de protection. Ce sont ainsi 480 000 masques qui seront produits chaque jour dans les prochaines semaines par des entreprises françaises qui se sont portées volontaires. A ce jour, 85 modèles de 48 entreprises ont été validés à la fabrication.

 

En France, la mobilisation est sans précédent. Une grande partie des ateliers textiles ont stoppé leur production afin de se lancer dans la fabrication de masques à destination des industries et des services essentiels du pays. 

 

Suite à la mobilisation suscitée par le gouvernement, le Groupement CSF (Comité Stratégique de la Filière), Mode & Luxe, dirigé par Guillaume de Seynes, a désormais pour objectifs de définir, produire et centraliser la demande de modèles de masques à usage non sanitaire, ainsi que coordonner les ateliers, les fournisseurs et les fournitures pour les fabriquer.  

 

Le comité stratégique de filière a ainsi créé un site internet unique qui centralise l’ensemble des données utiles à la création de masques, en maintenant un contact facilité avec l’Etat.

 

Le 27 mars dernier, l’AFNOR, association française de normalisation, a mis à disposition sur ce site des patrons de “masques barrières” à réaliser de manière industrielle et/ou artisanale. 

 

Il aura fallu seulement 7 jours à l’AFNOR pour créer un cahier des charges avec la collaboration de 150 experts et l’engagement du Comité Stratégique de la Filière Mode & Luxe.

 

Il est totalement inédit de réaliser un tel guide en une semaine, le tout par vidéoconférences quotidiennes avec une remarquable discipline de tous” explique Clarisse Reille, la directrice générale du comité professionnel DEFI La Mode de France.

 

Ces masques ont vocation à être filtrants, il y a eu un vrai travail de recherche et développement derrière”, précise également Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie.

 

A noter que la fabrication de ces masques n’est en aucun cas destinée au personnel médical, car ils ne répondent pas aux même critères sanitaires, ces derniers ayant des masques réglementés et propres à l’utilisation dans les organismes médicaux comme les hôpitaux, les cliniques, les EHPAD, …

 

Voir aussi


La production de ces masques “barrières” ou “antiprojection simple”, protègent l’entourage contre les projections des personnes portant ce masque, limitant ainsi la propagation de la contamination. Ces masques alternatifs sont destinés notamment aux personnes n’étant pas en contact avec le public (administratif, logistique, …). 

 

Le niveau de protection de ces masques est variable en fonction de leur adaptation à la morphologie, des matériaux utilisés ou de leurs caractéristiques. 

 

Les entreprises s’engagent donc à préciser la catégorie des masques qu’elles produisent, suite à la validation de la Direction Générale des Armements (DGA). 

 

 

Plus d’informations sur csfmodeluxe-masques.com

 

Photo à la une : © AFNOR

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
1
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut