[Luxus Magazine] François-Henry Bennahmias, l’iconoclaste d’Audemars Piguet

Après onze années à la tête de l’horloger suisse Audemars Piguet, François-Henry Bennahmias s’apprête à céder les rênes à Iaria Resta – ex-Firmenich – en fin d’année. Entre 2012 – année de sa nomination en tant que pdg de la manufacture suisse – et aujourd’hui, il est parvenu à quadrupler le chiffre d’affaires de l’entreprise.

 

Passionné de golf, le bientôt ex-pdg de Audemars Piguet, François-Henry Bennahmias, détonne dans le monde feutré et réputé particulièrement conservateur de la Haute Horlogerie.

 

Entré au sein de la manufacture Audemars Piguet en 1994, il est parvenu avec son franc parler, son audace, son goût pour la culture pop et ses méthodes de management à rendre le modèle Royal Oak hautement désirable mais surtout à inscrire la localité suisse du Brassus dans les esprits des professionnels du luxe.

 

Fondée en 1875, la manufacture produit environ 50 000 montres Oak par an essentiellement sous la marque Royal Oak dans ses ateliers installés notamment au Brassus. Une goutte d’eau comparé à Rolex, qui produit environ 1 million d’unités par an.

 

Audemars Piguet n’en est pas moins la quatrième marque horlogère suisse en termes de revenus. Le prix moyen d’une montre Audemars Piguet est d’environ 50 000 francs suisses.

 

Un transfuge du golf dans le luxe

 

S’il y a une chose pour laquelle tout le monde est d’accord, c’est que François-Henry Bennahmias ne fait rien comme tout le monde.

Qu’il s’agisse de nommer à sa succession, une femme – dans un univers masculin – qui plus est extérieure au monde de l’Horlogerie, de multiplier les collaborations avec des icones pop de son adolescence comme les Studio Marvel ou encore de proposer des programmes de mentorat inspirés de la saga Star wars.

 

Passer de 500 millions de francs suisses en 2012 à 2 milliards de francs suisses en 2022,  tout en préservant la rareté et l’attractivité de la marque malgré un accroissement de la production est un exploit dont peu de chefs d’entreprises peuvent s’enorgueillir. Si ce n’est, donc, François-Henry Bennahmias.

 

Avant de révolutionner le monde de l’Horlogerie pendant 29 ans, l’actuel pdg est passé par le monde du sport de haut niveau – son dada – et la mode.

 

De 18 à 23 ans, il est golfeur professionnel mais de son propre aveu « ne gagne pas très bien sa vie » : 10 000 francs français par an.

 

Son destin bascule lorsqu’un ami l’oriente vers le luxe, secteur qu’il ne quittera plus après.

 

Cliquez ici pour lire l’article en entier sur Luxus Magazine

 

Photo à la Une : © Audemars Piguet

Picture of Victor Gosselin
Victor Gosselin
Victor Gosselin est journaliste spécialisé luxe, RH, tech, retail et consultant éditorial. Diplômé de l’EIML Paris, il évolue depuis 9 ans dans le luxe. Féru de mode, d’Asie, d’histoire et de long format, cet ex-Welcome To The Jungle et Time To Disrupt aime analyser l’info sous l’angle sociologique et culturel.

Nos services

©2023 Luxus Plus. Tous droits réservé

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre de lancement:

Votre participation à la Masterclass Camille Fournet réservée aux abonnés annuels !

Newletter Luxus Plus