[Luxus+ Magazine] La grande épopée du luxe (épisode 5) : l’époque contemporaine

Le luxe a connu une évolution extraordinaire au cours des deux derniers siècles, reflétant les changements sociaux, économiques et culturels de notre monde en perpétuelle mutation. Du faste de l’ère victorienne au minimalisme contemporain, découvrez l’envol du luxe du XIXe au XXIe siècle pendant l’époque contemporaine.

 

Durant tout le XIXe siècle, le luxe entreprend une transition vers ce qui deviendra le luxe moderne. Bien qu’il continue de se nourrir du soutien de l’État (rois, empereurs, Républiques à travers les expositions universelles), il élargit simultanément sa clientèle à la bourgeoisie. Tout en conservant son caractère artisanal, il profite des avancées techniques et des innovations dans le domaine de la reproduction, de la chimie et du travail des matériaux. Finalement, il s’ouvre progressivement à de nouveaux domaines tels que les loisirs, le tourisme et la gastronomie.

 

Le XIXe siècle est ainsi l’âge d’or de la cuisine, grâce aux progrès techniques et aux transports qui ont favorisé l’approvisionnement et la création des marchés de produits alimentaires (comme les halles). De nouveaux produits sont consommés, tels que le foie gras, la truffe et les ananas importés, dans les restaurants qui se multiplient le long des grands boulevards parisiens. Dîner à l’extérieur devient alors une célébration et un rituel, notamment grâce au chef Auguste Escoffier à l’Hôtel Ritz. Mais le XIXe siècle est surtout marqué par deux bouleversements majeurs : la révolution industrielle, puis celle des transports.

 

 

Nouveaux transports

 

La Révolution industrielle a apporté des changements significatifs dans le domaine du luxe, notamment avec la mécanisation de la production textile et de la soie, ainsi qu’avec l’amélioration des techniques de teinture des vêtements. Au début du siècle, la mode était marquée par des lignes strictes et droites, inspirées des uniformes militaires impériaux pour les hommes, tandis que les femmes portaient des robes cintrées (serrées à la taille avec l’utilisation du corset, abandonné au début du XXe siècle) souvent accompagnées d’une petite traîne. À la fin du XIXe siècle, la mode se simplifie pour les femmes avec des lignes strictes et sportives, tandis que pour les hommes, l’habit et le haut-de-forme sont en vogue.

 

 

Cliquez ici pour consulter l’article entier sur Luxus Plus Magazine.

 

Photo à la Une :  © Orient Express

Tags

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre découverte

S’abonner à partir de 1€ le premier mois

Newletter Luxus Plus