Vous lisez en ce moment
LMIS 2021: Comment choisir les bons outils pour renforcer la circularité des entreprises de la mode et du luxe ?

LMIS 2021: Comment choisir les bons outils pour renforcer la circularité des entreprises de la mode et du luxe ?

L’édition 2021 du Luxury Marketing Innovation Summit s’est tenue mardi 30 mars, et à cette occasion, plusieurs sujets ont été présentés sous forme de panel ou de keynote speech, ouvrant le dialogue autour de questions actuelles relatives à l’économie circulaire dans le secteur du luxe. Isabelle Massa (Mazars), Pierre-Nicolas Hurstel (Arianee), Jonathan Andres (RSVP) et Pierre-Arnaud Grenade (Ba&sh) se sont ainsi questionnés afin de mieux comprendre comment les bons outils peuvent-ils renforcer la circularité des entreprises de la mode et du luxe.

 

Le panel intitulé “How the right tools can help fashion and luxury businesses ?” (Comment les bons outils peuvent-ils aider les entreprises de la mode et du luxe ?) accueillait quatre intervenants aux ambitions circulaires, spécialistes du luxe et de la mode. Isabelle Massa (Mazars), Pierre-Nicolas Hurstel (Arianee), Jonathan Andres (RSVP) et Pierre-Arnaud Grenade (Ba&sh) ont ainsi partagé leur vision de l’économie circulaire dans les secteurs du luxe et de la mode et proposé des solutions innovantes adaptées aux entreprises de ces secteurs.

 

Pierre-Arnaud Grenade, le Président-Directeur Général chez Ba&sh a dévoilé la vidéo de campagne pour le lancement du nouveau service de seconde main proposé par la marque de mode française. Cet outil permet aux revendeurs d’articles d’occasion de proposer des produits anciennement achetés chez Ba&sh, et enregistrés sur le site, via une plateforme de seconde main.

 

Pour les clients intéressés dans l’achat de produits de seconde main, Ba&sh a également mis en place un service de certificat d’authenticité que la marque s’engage à fournir pour tout achat d’un produits Ba&sh de seconde main. Pierre-Arnaud Grenade explique: “Il s’agit d’une technologie très ouverte et orientée vers les besoins, et à ma connaissance, c’est la première fois que ces deux technologies sont combinées”.

 

Jonathan Andres, cofondateur de RSVP, présente sa marque, fondée en 2015: “Nous fabriquons des articles de maroquinerie et des éditions limitées, soit 500 exemplaires maximum de chaque article. Nous avons deux boutiques à Paris et nous avons ouvert une boutique à Séoul, en Corée du Sud, l’année dernière. Nous sommes donc en pleine croissance, mais nous sommes encore très jeunes dans le secteur”.

 

Le cofondateur de RSVP poursuit en expliquant que: “Nous sommes assez uniques pour deux raisons, et la première est que nous avons des conditions de retour très spéciales, chez RSVP vous pouvez rapporter votre produit un an après l’achat, même si vous l’avez utilisé. Donc si vous revenez dans notre magasin, et que vous demandez un remboursement ou que vous demandez un échange, nous le ferons, sans condition et sans poser de questions”.

 

Spécialisé dans la seconde main, le deuxième point qui fait l’unicité de la marque est le fait que RSVP assure que “les réparations sont gratuites à vie”. En effet, la marque s’adresse particulièrement à la génération Z et aux millennials, et est composée de collaborateurs qui sont également issus de ces générations, alors « vous savez, chez Hermès, le luxe est quelque chose que vous pouvez réparer et c’est certainement quelque chose que nous avons à l’esprit lorsque nous concevons nos sacs ».

 

Pierre-Nicolas Hurstel, Président-Directeur Général et cofondateur de la marque Arianee, a détaillé ses collaborations avec RSVP ou Ba&sh: « Nous donnons aux marques les moyens de construire des modèles d’affaires circulaires et l’outil que nous proposons pour y parvenir est le passeport numérique, le jumeau numérique qui va représenter le produit physique dans le monde numérique ».

 

Pierre-Nicolas Hurstel explique le fonctionnement de cet outil: « Lorsque vous regardez un sac à main de Ba&sh ou de RSVP, il n’est pas connecté, ce qui pose de nombreux problèmes lorsque vous voulez en faire quelque chose, le vendre, le réparer, le recycler ou accéder à un service de la communauté de la marque. Vous devez être en mesure de prouver que vous êtes le propriétaire légitime d’un bien authentique, et les jumeaux numériques vont permettre cela, nous utilisons une technologie qui crée le sens de la valeur numérique, qui s’appelle la blockchain ».

Voir aussi


 

Isabelle Massa, responsable de la division luxe chez Mazars, explique quelles sont les questions et les besoins les plus fréquents des clients du luxe concernant les questions de durabilité et d’éthique. « Nous sommes un groupe de consultants en audit, et ce que les clients nous demandent principalement, c’est deux types de choses. La première est de les aider avec leur politique et leur procédure ESG et RSE, et la seconde concerne les données, mais les données de publication non financières. Ils nous demandent généralement de les aider à trouver la bonne politique, de les aider à écrire leur objectif et leur stratégie en matière de RSE, de trouver la solution rapide qu’ils peuvent gérer », explique t-elle.

 

Retrouvez l’intégralité des discussions lors du Luxury Marketing Innovation Summit 2021 bientôt dans Luxus+ Magazine.

 

Lire aussi > LUXURY MARKETING INNOVATION SUMMIT 2021: COMMENT LE NATUREL ET LA TRANSPARENCE PEUVENT-ILS AIDER À RÉTABLIR LA CONFIANCE DES CONSOMMATEURS ?

 

Photo à la Une : © Luxus Plus

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut