Vous lisez en ce moment
Lunettes de luxe : Les poursuites d’EssilorLuxottica contre GrandVision pour obtenir des informations

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lunettes de luxe : Les poursuites d’EssilorLuxottica contre GrandVision pour obtenir des informations

EssilorLuxottica, le leader mondial de l’optique a saisi la justice de Rotterdam, aux Pays-Bas, afin d’obtenir du distributeur mondial de l’optique néerlandais GrandVision des informations sur l’impact de la crise du coronavirus sur ses activités et évaluer l’étendue des manquements de GrandVision à ses obligations en vertu du Contrat de Soutien.

 

Malgré plusieurs demandes, la plus grande chaîne européenne de vente aux détails d’articles d’optiques n’a pas apporté les informations que EssilorLuxottica lui demandait sur le marché de ses affaires pendant la crise du Covid-19. Ce qui ne laisse à ce dernier d’autre option que celle d’engager des poursuites judiciaires.

 

Tout remonte à l’été dernier, plus précisément au mois de juillet quand Essilorluxottica annonce son intention d’acquérir les 76,72% de participation de HAL Holding N.V dans le capital de GrandVision et de le racheter au prix de 7,2 milliards d’euros.

 

C’est en février dernier que la Commission européenne a ouvert une enquête approfondie sur cette opération géante qui pourrait conduire à une réduction de la concurrence sur le marché de gros pour les lunettes et les lentilles ainsi que sur le marché de détail des produits d’optiques.

 

Sachant que EssilorLuxottica aurait par conséquent la mainmise sur plus de 7000 magasins supplémentaires dans plus d’une quarantaine de pays en Europe, en Amérique et en Asie, en plus des 9100 qu’il possède déjà dans le monde.

 

La Commission européenne s’était ainsi donné jusqu’au 20 août pour rendre son verdict. Le recours d’EssilorLuxottica devant la justice néerlandaise pourrait cependant modifier ce calendrier et « augmente l’incertitude sur l’issue de l’opération » , préviennent les analystes d’Equita SIM, la banque d’investissement italienne.

 

Si EssilorLuxottica a indiqué que l’action en justice lancée samedi a pour but de lui permettre d’appréhender la façon dont GrandVision a géré ses activités pendant la crise du nouveau coronavirus et d’évaluer l’étendue des manquements à ses obligations en vertu du « contrat de soutien » , GrandVision a par ailleurs affirmé soutenir le projet d’EssilorLuxottica d’acquérir l’intégralité de son capital.

 

Dans un communiqué également publié samedi, GrandVision a réagi en se déclarant « en profond désaccord avec les demandes d’EssilorLuxottica » et en affichant sa pleine confiance dans le fait que les demandes d’EssilorLuxottica seront rejetées par le tribunal.

 

Selon les spécialistes, le groupe franco-italien n’entend « certainement pas renoncer » à ce rachat mais il pourrait chercher à en renégocier les conditions en raison de l’impact de la crise sanitaire sur le cours de Bourse de GrandVision.

Voir aussi

Le fabricant de maroquinerie de luxe Arco surmonte la crise du Covid-19 sans dommages

 

A noter que EssilorLuxottica est issu d’une fusion entre le français Essilor, leader mondial des verres ophtalmiques et l’italien Luxottica, numéro 1 des montures de marques prestigieuses comme Prada, Ray-Ban et Chanel qui a eu lieu au mois d’octobre 2018.

 

Le titre du groupe d’optique GrandVision a chuté de 5,5% lundi à la Bourse après qu’EssilorLuxottica a annoncé lundi avoir intenté une action en justice.

 

Lire aussi > BRUXELLES : LA COMMISSION EUROPÉENNE A COMMUNIQUÉ SES GRIEFS À ESSILORLUXOTTICA SUR LE RACHAT DE GRANDVISION

 

Photo à la Une: © Luxottica

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut