Vous lisez en ce moment
Les cryptomonnaies, terrain de jeu privilégié pour les marques de luxe

Les cryptomonnaies, terrain de jeu privilégié pour les marques de luxe

Depuis l’année dernière, de plus en plus d’entreprises de luxe engagent des initiatives dans les NFT, le métavers ou encore plus récemment dans les cryptomonnaies. Simple tendance ou marché économique florissant ? Zoom sur les cryptomonnaies qui grisent de nombreuses marques de luxe.

 

Nous l’avons vu à plusieurs reprises, qu’il s’agisse des horlogers Jacob & Co. ou Longines, des griffes italiennes Gucci et Dolce & Gabbana ou encore de Burberry, le virtuel est fortement sollicité par le monde du luxe dans de très divers projets.

 

Toutefois, les récents mois ont été propices à l’avènement des cryptomonnaies notamment dans le champ de vision de bon nombre de maisons de luxe. Plus discrètes que les NFT ou le métavers, elles n’en demeurent pas moins une variable non négligeable au développement du luxe.

 

Que viennent chercher les marques de luxe dans les cryptomonnaies ?

 

Si la marque italienne de streetwear de luxe Philipp Plein est devenue la première grande marque de mode à accepter la cryptomonnaie comme moyen de paiement officiel l’année dernière, elle a ouvert le pas à beaucoup de Maisons qui s’intéressent désormais à cette monnaie. Certaines dépassent même la limite d’utiliser les cryptomonnaies existantes comme intermédiaire puisque la maison de couture singapourienne Charles & Keith a créé son propre moyen de paiement crypto, plus tôt dans l’année.

 

Maintenant, c’est au tour d’Off-White de s’intéresser à ces dernières. Jeudi 31 mars dernier, le label fondé il y a neuf ans par le regretté designer américain Virgil Abloh a annoncé que trois de ses magasins phares en Europe accepteront désormais les paiements en cryptomonnaie comme monnaie officielle. Sont concernés les flagships Off-White de Paris, Londres et Milan. Le communiqué indique également que la marque acceptera les cryptomonnaies telles que Bitcoin (BTC), Ethereum (ETH), Binance Coin (BNB) et Ripple (XRP), ainsi que les stablecoins Tether (USDT) et USD Coin (USDC).

 

Ces transactions spéciales seront réalisées à l’aide du terminal LUNU POS, qui possède la capacité de trouver les meilleurs taux de change de crypto-monnaie et donc, de minimiser les pertes potentielles.

 

Connu de tous, l’échange de cryptomonnaies contre des biens est considéré aujourd’hui comme risqué et peu fiable et les marchés de cryptomonnaies, comme volatils. Les baisses de cryptomonnaies sont donc particulièrement difficiles à surveiller, ce qui explique donc que cette initiative d’Off-White n’est pas sans danger et a donc constitué une décision mûrement réfléchie. Surtout lorsque l’on prend en compte les clients qui cherchent à investir dans des achats de luxe et espèrent donc profiter de la potentielle valeur fluctuante des biens.

 

Or, cette décision de mieux considérer les cryptomonnaies chez Off-White a été prise dans un objectif de s’ouvrir à une clientèle plus large, décentralisée et plus jeune pour la marque. Propice, donc, au bon développement de la marque à travers le monde.

 

Si ce rapprochement de la part d’Off-White envers les cryptomonnaies peut paraitre au départ surprenant, il ne l’est plus lorsque l’on regarde les initiatives pensées par la maison fin 2021, avant le décès d’Abloh. En effet, ce dernier avait pour projet de développer une organisation autonome décentralisée (DAO) du nom de « SKYSCRAPER » , afin de devenir un espace numérique de vente de NFT et d’œuvres physiques d’artistes contemporains.

 

 

Tiffany & Co joue avec les cryptomonnaies

 

L’entreprise joaillière de luxe américain Tiffany & Co. a, elle aussi, fait un pas dans le monde des cryptomonnaies. À l’occasion du 1er avril, cette dernière a annoncé avoir lancé sa propre cryptomonnaie et s’aventurait dans le crypto-trading avec la création de sa propre cryptomonnaie : « TiffCoin » .

 

 

Bien que cette annonce se soit révélée être une blague de poisson d’avril, la marque en a profité ensuite pour annoncer que le projet de « TiffCoin » était bien réel et qu’il n’allait pas tout à fait être virtuel. En effet, en l’honneur de ses pièces de monnaie « Tiffany Money » qui pouvaient être échangées contre des bijoux dans les années 1970 et 1980, Tiffany & Co. a réitéré et créé « TiffCoin » , et célèbre l’histoire de la maison.

 

Cette dernière a donc imaginé 499 pièces en or 18 carats, vendues exclusivement entre le samedi 2 à 11h11 et le dimanche 3 avril jusqu’à la même heure, aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni et en Australie. Les intéressés pouvaient donc s’offrir ce « TiffCoin » pour la modique somme de 9 999,99 $ USD, soit 9150 euros.

 

Si vous pensez que cette pièce ne sera qu’un objet de collection ou de célébration de l’histoire de Tiffany, détrompez vous. Toutes les pièces ont été gravées et numérotées individuellement et donneront aux détenteurs de ces dernières l’accès aux futurs événements de Tiffany.

 

Avant de révéler la vérité sur cette supercherie, l’annonce de la fausse cryptomonnaie signée Tiffany & Co. était devenue virale sur les réseaux sociaux, preuve de l’impact qu’à la cryptomonnaie aujourd’hui. Un coup marketing réussi, donc, pour Tiffany & Co…

 

 

Lire aussi > LE PRINTEMPS INAUGURE SON PREMIER MAGASIN VIRTUEL

 

Photo à la Une : © Getty Images

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
1
Happy
1
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut