Vous lisez en ce moment
Launchmetrics fait l’acquisition de Parklu, son concurrent chinois

Launchmetrics fait l’acquisition de Parklu, son concurrent chinois

Après une levée de fonds de 50 millions de dollars en 2018, la start-up française Launchmetrics s’attaque au marché chinois et acquiert Parklu, une société d’analyse de données et de marketing d’influence.

 

Launchmetrics est une entreprise de solutions de performances marketing auprès des marques des secteurs de la mode et de la beauté de luxe.

 

Après l’Europe et les Etats-Unis, la start-up française a décidé de se lancer sur l’un des marchés les plus importants au monde et fort consommateurs du luxe : la Chine.

 

L’objectif? Répandre leur notoriété et leur influence auprès des marques de luxe du monde entier où la clientèle est conséquente pour les secteurs mode et cosmétiques.

 

Michael Jais, le PDG et cofondateur de Launchmetrics, s’est exprimé sur ce sujet: «Désormais, quatre points digitaux sont nécessaires pour passer à l’acte d’achat. En Chine, cela monte à huit points de contact, dont quatre sont des influenceurs, la décision d’achat est donc très fortement influencée par eux.»

 

Parklu est une importante entreprise d’influence marketing en Chine. En la rachetant, Launchmetrics tente de s’implanter sur un marché qui ne fait qu’augmenter sa consommation, notamment depuis les dernières politiques de relance économique adoptées.

 

L’entreprise française compte proposer à sa nouvelle filiale de nouveaux outils lui permettant de suivre et analyser l’ensemble des investissements en médias sociaux sur le territoire par les concurrents et ainsi que les influenceurs en Occident et en Orient.

 

Les dirigeants de Launchmetrics se sont fixés comme objectif d’atteindre d’ici 2024 un chiffre d’affaires s’élevant à 100 millions d’euros, contre 30 millions cette année.

 

L’entreprise française se crée un vrai atout pour elle après s’être déjà implantée sur les marchés européens et américains, et estime que l’acquisition de ce marché pèsera près de 40% dans la relance de la consommation mondiale du luxe, un avantage pour les marques avec qui la start-up collabore.

 

«Nous estimons que la Chine représentera 25 % de nos revenus d’ici à quatre ans.» a-t-il ajouté. «Nous allons y souffrir, mais nous voyons déjà des secteurs redémarrer très fort, comme la beauté. Mais il est vrai aussi que dans certains pays, en France et en Italie par exemple, la reprise va être plus longue.» a-t-il indiqué.

 

L’achat de Parklu représente la quatrième acquisition depuis les débuts de l’entreprise en 2002, après IMAXtree, Style Coalition et Augure.

 

Voir aussi


La rencontre avec l’un des fondateurs de Parklu n’est pas récente et date bien de plus d’une dizaine d’années, au sein d’une banque d’affaires locale à Madrid : «Il nous a aidés à rencontrer les cibles et surtout à comprendre ce qui se jouait réellement en coulisses, par exemple pour en écarter plusieurs afin d’éviter toute pression politique.».

 

Cependant, l’acquisition de cette entreprise est loin d’avoir été aussi simple. Les règles en Chine concernant les données sont strictes. Une autorisation est souvent nécessaire pour pouvoir sortir du pays, ce qui a imposé l’entreprise française à faire construire deux structures séparées : « Nous avons construit deux infrastructures techniques. L’une basée à Shanghai derrière le firewall, et l’autre à Hong Kong

 

Launchmetrics s’est pliée aux besoins de son client en raison des enjeux mis en cause. Lorsque l’on constate que la plus importante influenceuse occidentale de la mode Chiara Ferragni compte 22 millions d’abonnés contre 117 millions pour Austin Li Jiaqi, 78 millions pour Papi Jiang ou encore 55 millions pour Kevin Chu, les trois plus grands influenceurs chinois, il était donc inconcevable pour la marque d’abandonner ce projet.

 

Parklu est spécialisée dans l’analyse des KOL (key opinion leaders, soit les relais d’opinions tels que les influenceurs) et Launchmetrics dans l’optimisation des moyens marketing mis en place par les marques. Cette acquisition permettra aux deux entreprises de partager leurs expertises technologiques ainsi que leurs données afin d’enrichir au maximum leurs algorithmes d’analyse.

 

Lire aussi > LAUNCHMETRICS PUBLIE LES CHIFFRES D’UN FASHION MONTH DES PLUS INHABITUELS

 

Photo à la Une: © Launchmetrics

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut