[Luxus+ Magazine] Disparition de Jean-Marc Gaucher : Repetto perd son homme providentiel

Repetto, le fabricant de chaussons de danse et de chaussures, perd l’auteur de sa relance. La marque a annoncé hier dans un communiqué le décès de son président et propriétaire, Jean-Marc Gaucher, survenue mardi, à l’âge de 70 ans.

« C’est avec une profonde tristesse que nous annonçons le décès brutal de Jean-Marc« . Ce sont les mots sobres et pudiques de sa femme, Catherine Gaucher, citée dans le communiqué de Repetto.

 

Décrit comme un « amoureux de la vie« , cet homme d’affaires originaire de Montreuil, à vécu  » the american dream » à la française.

 

De rien…. à tout

 

Jean-Marc Gaucher est issu de la classe ouvrière. Avec un père ouvrier, puis chauffeur de taxi et une mère maraîchère, il quitte l’école à 15 ans et enchaîne les petits boulots.

 

Grand amateur de sport et en particulier de course de fond à haut niveau, il se fait repérer par le patron de Reebok et devient en 1983 distributeur exclusif des produits de la marque en France. Travailleur et téméraire, il jongle entre son poste dans l’entreprise de baskets et un travail en parallèle comme preneur de son chez TF1.

 

La chance lui sourit neuf ans plus tard, quand il devient PDG de la filiale française de la marque britannique ainsi que vice-président international.

 

Et tout s’accélère ensuite pour le jeune homme, qui se fait un nom tout seul et devient businessman, presque du jour au lendemain.

 

En 1999, Jean-Marc Gaucher reprend Repetto, alors au bord du dépôt de bilan et en devient dès lors le président directeur général. Animé par une volonté très forte de mettre en avant le savoir-faire à la française, il apporte une seconde vie à la Maison, fondée en 1947 par la créatrice éponyme, Rose Repetto.

 

Très vite, il se fait un nom dans le secteur du luxe, aussi bien dans l’hexagone qu’à l’international. Précurseur et toujours à la recherche de nouvelles opportunités, il a l’idée au début des années 2000 d’associer sa marque à de grands créateurs tels que Issey Miyake en 2000, Yohji Yamamoto en 2002 ou encore Karl Lagerfeld en 2009, dans le cadre de collaborations exclusives, qui démultiplient la notoriété de Repetto à travers le monde.

 

Collection Karl Lagerfeld x Repetto

 

Cliquez ici pour consulter l’article entier sur Luxus Plus Magazine.

 

Photo à la Une:  © Presse

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Newletter Luxus Plus