[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,editor,author,armember »][vc_column][vc_column_text]

Le constructeur aéronautique américain Boeing affiche de meilleures performances que son rival français Airbus au premier trimestre 2023. Dans cette compétition serrée, Boeing a pu bénéficier d’un mois de mars performant tandis qu’Airbus a réalisé moins de livraisons que l’année précédente.

 

Boeing dépasse Airbus ! Le constructeur aéronautique américain a annoncé mardi qu’il avait réalisé 130 livraisons d’avions au cours du premier trimestre 2023. La veille, Airbus avait annoncé la livraison de 127 appareils au premier trimestre, soit un recul de 9% par rapport à l’année précédente. Cette baisse est attribuée aux problèmes persistants sur la chaîne d’approvisionnement.

 

Les livraisons de Boeing ont, elles, augmenté de près de 27% par rapport à l’année précédente, pendant laquelle il avait livré 95 avions. Avec le retour de ses modèles phares, le 737 et le 787, le constructeur américain a livré 64 avions en mars, soit 36% de plus que les 41 avions transférés aux clients au cours du même mois en 2022. Le 737 Max a représenté 52 de ces livraisons, les compagnies aériennes United Airlines et Southwest Airlines ayant déja acquis chacune 12 avions de ce modèleMax.

 

Pour l’année 2023, Boeing s’est fixé pour objectif de livrer quatre-cents 737 Max et soixante-dix 787. Le constructeur a déjà livré 113 avions 737 Max, mais devra accélérer le rythme pour les 787, dont il n’a encore livré que 11 appareils.

 

En mars, la société a enregistré des commandes brutes pour 60 appareils, dont quarante Max et vingt 787. Cette somme a été compensée par des annulations de commandes pour seize Max et six 787, ce qui revient donc à 38 commandes nettes.

 

Forte reprise

 

La livraison de Boeings est repartie de plus belle après un début d’année compliqué. En effet, les deux premiers mois ont été poussifs, en partie à cause de l’arrêt des livraisons de 787 Dreamliner ordonné en février par la Federal Aviation Administration (FAA). L’agence gouvernementale américaine souhaitait effectuer des analyses supplémentaires sur un composant du fuselage du 787 Dreamliner.

 

Après avoir reçu l’autorisation de la FAA de reprendre les livraisons à la mi-mars, la compagnie a transféré sept Dreamliner à des clients le mois dernier. Parmi les autres livraisons, figurent un avion P-8 Poseidon, un avion-cargo 767 et trois 777.

 

Airbus à la traine

 

De son côté, la firme toulousaine Airbus a annoncé mardi qu’elle avait livré 127 avions au cours du premier trimestre, dont 61 le mois dernier. Les livraisons trimestrielles ont ainsi baissé de9% par rapport au total ajusté de 140 de l’année précédente, a rapporté Reuters le 7 avril.

 

En compétition depuis des années,  Boeing et Airbus affichaient un niveau de livraison similaire au cours des deux derniers mois. Chacun a en effet livré un total de 66 avions à des clients en janvier et février. 

 

Pour l’année, Airbus, qui fait face à une demande vigoureuse, vise la livraison de 720 avions. Guillaume Faury, directeur général d’Airbus, a déclaré la semaine passée que le constructeur français prévoyait d’augmenter sa production en Chine de quatre avions par mois à six plus tard cette année, puis 8 en 2024. La société a également adapté son usine de Tianjin afin de pouvoir y construire l’A321.

 

 

Lire aussi >Airbus-Boeing : suspension des droits de douane punitifs entre l’UE et les États-Unis

 

Photo à la Une : © Boeing [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Le constructeur aéronautique américain Boeing affiche de meilleures performances que son rival français Airbus au premier trimestre 2023. Dans cette compétition serrée, Boeing a pu bénéficier d’un mois de mars performant tandis qu’Airbus a réalisé moins de livraisons que l’année précédente.

 

Boeing dépasse Airbus ! Le constructeur aéronautique américain a annoncé mardi qu’il avait réalisé 130 livraisons d’avions au cours du premier trimestre 2023. La veille, Airbus avait annoncé la livraison de 127 appareils au premier trimestre, soit un recul de 9% par rapport à l’année précédente. Cette baisse est attribuée aux problèmes persistants sur la chaîne d’approvisionnement.

 

Les livraisons de Boeing ont, elles, augmenté de près de 27% par rapport à l’année précédente, pendant laquelle il avait livré 95 avions. Avec le retour de ses modèles phares, le 737 et le 787, le constructeur américain a livré 64 avions en mars, soit 36% de plus que les 41 avions transférés aux clients au cours du même mois en 2022. Le 737 Max a représenté 52 de ces livraisons, les compagnies aériennes United Airlines et Southwest Airlines ayant déja acquis chacune 12 avions de ce modèleMax.

 

Pour l’année 2023, Boeing s’est fixé pour objectif de livrer quatre-cents 737 Max et soixante-dix 787. Le constructeur a déjà livré 113 avions 737 Max, mais devra accélérer le rythme pour les 787, dont il n’a encore livré que 11 appareils.

 

En mars, la société a enregistré des commandes brutes pour 60 appareils, dont quarante Max et vingt 787. Cette somme a été compensée par des annulations de commandes pour seize Max et six 787, ce qui revient donc à 38 commandes nettes.

 

Forte reprise

 

La livraison de Boeings est repartie de plus belle après un début d’année compliqué. En effet, les deux premiers mois ont été poussifs, en partie à cause de l’arrêt des livraisons de 787 Dreamliner ordonné en février par la Federal Aviation Administration (FAA). L’agence gouvernementale américaine souhaitait effectuer des analyses supplémentaires sur un composant du fuselage du 787 Dreamliner.

 

[…][/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »tag:h2|font_size:16|text_align:left » h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez-vous dès maintenant ! » h4_font_container= »tag:h2|font_size:32|text_align:left|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fnouveaux-abonnements-et-newsletter%2F »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Boeing [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »subscriber,customer »][vc_column][vc_column_text]

Le constructeur aéronautique américain Boeing affiche de meilleures performances que son rival français Airbus au premier trimestre 2023. Dans cette compétition serrée, Boeing a pu bénéficier d’un mois de mars performant tandis qu’Airbus a réalisé moins de livraisons que l’année précédente.

 

Boeing dépasse Airbus ! Le constructeur aéronautique américain a annoncé mardi qu’il avait réalisé 130 livraisons d’avions au cours du premier trimestre 2023. La veille, Airbus avait annoncé la livraison de 127 appareils au premier trimestre, soit un recul de 9% par rapport à l’année précédente. Cette baisse est attribuée aux problèmes persistants sur la chaîne d’approvisionnement.

 

Les livraisons de Boeing ont, elles, augmenté de près de 27% par rapport à l’année précédente, pendant laquelle il avait livré 95 avions. Avec le retour de ses modèles phares, le 737 et le 787, le constructeur américain a livré 64 avions en mars, soit 36% de plus que les 41 avions transférés aux clients au cours du même mois en 2022. Le 737 Max a représenté 52 de ces livraisons, les compagnies aériennes United Airlines et Southwest Airlines ayant déja acquis chacune 12 avions de ce modèleMax.

 

Pour l’année 2023, Boeing s’est fixé pour objectif de livrer quatre-cents 737 Max et soixante-dix 787. Le constructeur a déjà livré 113 avions 737 Max, mais devra accélérer le rythme pour les 787, dont il n’a encore livré que 11 appareils.

 

En mars, la société a enregistré des commandes brutes pour 60 appareils, dont quarante Max et vingt 787. Cette somme a été compensée par des annulations de commandes pour seize Max et six 787, ce qui revient donc à 38 commandes nettes.

 

Forte reprise

 

La livraison de Boeings est repartie de plus belle après un début d’année compliqué. En effet, les deux premiers mois ont été poussifs, en partie à cause de l’arrêt des livraisons de 787 Dreamliner ordonné en février par la Federal Aviation Administration (FAA). L’agence gouvernementale américaine souhaitait effectuer des analyses supplémentaires sur un composant du fuselage du 787 Dreamliner.

 

vous.[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Boeing[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre découverte

S’abonner à partir de 1€ le premier mois

Newletter Luxus Plus