Vous lisez en ce moment
Swatch group ambitieux pour 2021

Swatch group ambitieux pour 2021

Jeudi 18 mars, Nick Hayek, patron du Swatch Group, a dirigé la conférence de presse annuelle du géant horloger. Celui-ci s’est confié sur son espoir d’une relance du tourisme mondial ainsi qu’une levée des mesures de confinement pour mener une année 2021 «comparable à 2019» .

 

La Fédération horlogère suisse a déclaré que les exportations de l’industrie se sont enfin stabilisées en février après avoir chuté de 22% l’année dernière. Une stabilisation notamment due à un rebond aux États-Unis et en Chine, tandis que l’Europe et le segment d’entrée de gamme sont restés faibles.

 

Par ailleurs, même si les ventes ont repris cette année, et que le groupe a déclaré en janvier qu’il y avait de bonnes chances qu’il atteigne les niveaux de ventes de 2019, les nouvelles fermetures en Europe présentent désormais des risques pour l’objectif de 2021.

 

Swatch observe cependant un certain rétablissement dans les pays où les mesures de restrictions liées à la pandémie de coronavirus ont été en partie levées, tels que la Chine continentale, Macao, la Russie, la Corée du Sud et les Etats-Unis.

 

 

« Nous voulons nous rapprocher le plus des ventes de 2019 » , a affirmé le dirigeant, tout en ajoutant qu’il était encore trop tôt pour dire si cela sera possible. « Nous sommes juste en mars mais c’est notre objectif” . 

 

Peter Steiger, responsable de l’activité américaine de l’entreprise, a déclaré qu’il s’attendait à ce que les ventes du premier trimestre aux États-Unis soient supérieures de 15 % à celles de la même période en 2019.

 

Pour rappel, Swatch group a affiché 53 millions de francs de pertes en 2020 contre 748 millions de bénéfices en 2019. Les ventes ont chuté de 32% par rapport à 2019 en raison de la fermeture de magasins pendant la pandémie et de la percée des smartwatches sur le marché. Autant dire que l’horloger suisse a subi de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire.

Voir aussi


 

«Il a fallu s’adapter, et nous avons ressenti un impact majeur sur nos activités. Non pas parce que les habitudes des gens ont changé, mais parce que les gouvernements ont pris des mesures pour fermer le monde et les opérations” s’est exprimé Nick Hayek.

 

Le propriétaire de marques Omega, Tissot et Longines, ainsi que montres Swatch, avait déclaré avoir enregistré une “perte nette l’an dernier pour la première fois depuis des décennies” .

 

Lire aussi > SWATCH GROUP SE CHERCHE UN SECOND SOUFFLE

 

Photo à la Une : © Omega

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut