Vous lisez en ce moment
RS6 Avant: le nouveau break sportif de chez Audi

RS6 Avant: le nouveau break sportif de chez Audi

Après la RS2 (1995) et la RS4 (2000), c’est au tour de l’A6 d’hériter de la variante sportive. Là où la RS2 a été co-développée avec Porsche, suivi de la RS4 avec Quattro Gmbh, la toute première génération d’Audi RS6 va être développée et assemblée avec le grand nom de l’automobile Cosworth, spécialiste de moteurs de compétitions automobiles.

 

Une concurrence accrue s’est développée depuis des années sur le marché de l’automobile, poussant les constructeurs à se renouveler sans cesse. 

 

C’est pourquoi le constructeur d’automobiles sportives et de luxe allemand continu l’aventure des breaks sportifs dotés du badge RS (RennSport), apposé sur une voiture lorsqu’il s’agit d’une version ultra-sportive.

 

Retour en 1995, lorsque Audi inaugurait la recette du break sportif avec la RS2. Break et sport, deux notions antinomiques à l’époque. Mais ça c’était avant. Avant justement les Audi avant, les élégants breaks qui ont fait le succès de la marque.

 

La nouvelle audi RS6 va ainsi frapper un grand coup puisqu’elle sera dotée d’un moteur à la plage d’utilisation très large, un châssis proche du sol et un système de suspension innovant. 

 

L’intérieur de ce modèle est d’une qualité et d’une fabrication excellente. En effet, l’assemblage et les finitions sont effectués à la main, en petites unités (environ 120 par an pour les RS6 françaises).

 

Richement équipée, l’allemande bénéficie de sièges chauffants, système audio Bose, aide au stationnement avant et arrière, GPS, récepteur TV, téléphone et climatisation. 

 

La RS6 délivre 600 chevaux pour un poids de 1865 kg, et une boite de vitesse automatique à 5 rapports et les chiffres parlent d’eux mêmes. 

 

Il lui faut 3,6 secondes pour atteindre les 100 km/h et un tout petit peu plus de 10 secondes pour atteindre les 160km/h. 

Voir aussi


 

Elle se vend à partir de 129 000 euros, et plus à l’ajout d’options. 

 

Certains préparateurs automobiles se sont d’ores et déjà appropriés le break sportif. Wheelandmore, par exemple, propose un kit de préparation permettant d’augmenter la puissance maximale jusqu’à 1010 chevaux, soit 410 chevaux de plus que le modèle de série, et même 9 chevaux de plus que la Bugatti Veyron (pour la version “standard”)

 

 

Lire aussi > Coronavirus : Volkswagen, Mercedes et Audi modifient leur logo pour faire respecter la distance sociale

 

Photo à la Une : © Audi

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut