Vous lisez en ce moment
Richemont : le géant du luxe dévoile de nouveaux détails sur son programme de fidélisation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Richemont : le géant du luxe dévoile de nouveaux détails sur son programme de fidélisation

Suspendu depuis le 9 septembre 2020, le programme de fidélisation du groupe Richemont vient de se dévoiler davantage en donnant plus de détails à ses actionnaires sur les options des titres Richemont et leurs délais.

 

Le groupe genevois avait suspendu depuis le début du mois de septembre son projet d’émission d’options pour ses actionnaires.

 

Le groupe souhaitait mettre en pause ce projet notamment afin d’évaluer les risques en cas de remplacement des « depositary receipt » dans la région d’Afrique du Sud, où sont cotés les titres du groupe, par des titres Richemont de classe A.

 

Cette suspension a donc pris fin depuis peu et le groupe a remis en circulation ce tout nouveau projet.

 

Le conseil d’administration a indiqué dans un communiqué publié vendredi dernier que ce projet proposera à prix potentiellement préférentiel des options négociables ou exerçables aux actionnaires et ce dans un délai imposé – au maximum trois ans. De plus, chaque action offrira deux droits de souscription à ses détenteurs concernant les options négociables.

 

Ce projet est prévu depuis le 15 mai 2020 lorsque Johann Rupert, président du conseil d’administration et actionnaire-clé du groupe, avait annoncé suite aux résultats de l’exercice 2019/2020, l’émission d’un nouvel instrument financier pour compenser la baisse du dividende descendu à un franc suisse par action.

 

Pour que l’acquisition puisse se mettre en place, un nombre d’options est nécessaire et doit correspondre aux prix d’exercices. Ce prix sera calculé sur la base du cours pondéré moyen d’ici le 13 novembre de l’action nominative Richemont cotée sur le SIX Swiss Exchange.

 

Selon le formulaire publié lundi dernier, un cours pondéré moyen de 60 francs suisse implique l’exercice de 60 options pour l’achat d’une action.

 

La mise en circulation de ces options est prévue le 27 novembre. Elles seront négociables jusqu’à trois ans après, au 15 novembre 2023. De plus, la période d’exercice démarrera du 20 au 22 novembre 2023.

 

Voir aussi

jerome dreyfuss

Le propriétaire de la maison Cartier compte donc faire appel à l’ensemble de ses actionnaires afin de valider la création d’un capital conditionnel et l’émission de nouvelles actions A et B à hauteur de 22 millions, correspondant à l’exercice des options.

 

Ce montant sera calculé sur le prix moyen pondéré de l’action A de Richemont d’ici la tenue de l’assemblée générale extraordinaire virtuelle prévue pour le 17 novembre, où les actionnaires du groupe seront appelés à prendre certaines décisions.

 

 

Lire aussi >RICHEMONT : LES VENTES EN LIGNE TIRENT LA CROISSANCE

 

 

Photo à la Une : © Richemont

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut