Vous lisez en ce moment
CRISE DE MANAGEMENT AU SEIN DU GROUPE RICHEMONT

CRISE DE MANAGEMENT AU SEIN DU GROUPE RICHEMONT

Richemont a annoncé le 14 juillet 2017, la démission surprise et immédiate de Georges Kern après 17 ans au sein du groupe, et 15 ans à la tête de IWC. Le départ de son numéro deux, qui rejoint le concurrent Breitling comme CEO et associé, s’ajoute à une longue série débutée il y a de nombreux mois chez Richemont. Retour sur une crise managériale sans précédent.

Le remaniement de la direction générale de Richemont, notifié le 30 janvier 2017 à ses 8 000 collaborateurs par courrier sur l’intranet du groupe, n’a été une surprise pour personne. Suite à la publication en novembre 2016 des résultats catastrophiques du premier semestre de son exercice 2016/2017, Richemont avait en effet annoncé un plan d’économies et une restructuration en profondeur. L’exercice décalé 2016/2017 (clos en mars) du groupe genevois a été désastreux: recul de 46 % du bénéfice net, à 1,21 milliard d’euros ! En novembre 2016, à l’occasion de la publication des résultats financiers du premier semestre, dont le bénéfice net était en recul de 51%, Johann Rupert, le président du conseil d’administration, expliquait cet échec par un effondrement de la demande horlogère observée depuis 2015 sur les marchés américains, européens mais surtout asiatiques […]

RETROUVER LA TOTALITÉ DE CET ARTICLE EN COMMANDANT LES CAHIERS DE L’ECONOMIE DU LUXE – VERSION INTÉGRALE

RETROUVER LA TOTALITÉ DES ARTICLES EN COMMANDANT LE CAHIER MANAGEMENT

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut