Pratique – La stratégie de Jaguar Land Rover face au coronavirus

[vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »administrator,armember »][vc_column][vc_column_text]

Les ventes de voitures au Royaume-Uni ont chuté de 97 % en avril, à un niveau jamais vu depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Frappé par la tornade du Covid-19, au coeur d’un véritable marasme, le groupe britannique Jaguar Land-Rover tente d’apporter des réponses économiques, sanitaires et sociales à la crise. Demande de financement temporaire, mise en place d’un showroom virtuel, application d’un plan d’hygiène renforcé, le constructeur automobile ne manque pas d’idées pour se redresser et sortir d’une brutale récession mondiale.

 

Après avoir vu ses ventes chuter de plus de 30 % entre janvier et mars, le fleuron de l’industrie automobile cherche par tous les moyens à se relever.
 

Une demande de prêt à l’État

 

Face à l’effondrement de ses ventes de voitures provoqué par la pandémie, Jaguar Land Rover a tout d’abord cherché à obtenir une aide financière du gouvernement.

 

Le plus grand constructeur automobile du Royaume-Uni a en effet été en pourparlers avec le gouvernement pour emprunter plus d’un milliard de livres (1,2 milliard de dollars) par le biais du programme de prêt d’urgence du Royaume-Uni, afin de surmonter la crise.

JLR a également cherché à obtenir des réductions d’impôts, des subventions de recherche et d’autres aides, ce qui pourrait porter la valeur totale de l’aide de l’État à plus de 2 milliards de livres selon certaines sources.

 

En plus de cette demande de prêt financé par les contribuables, l’industriel automobile fait pression sur le gouvernement de Boris Johnson pour qu’il autorise la réouverture des salles d’exposition afin de relancer ses ventes et sortir de l’asphyxie.

 

JLR a en outre profité du programme gouvernemental de maintien de l’emploi en raison du coronavirus et environ 18 000 de ses travailleurs britanniques sont toujours en congé.

 

Le constructeur sollicite donc un vaste plan de soutien de la part de Couronne britannique pour qu’elle l’aide à traverser une crise sans précédent.

 

 

Une digitalisation de ses offres

 

De son côté, Smeia, importateur exclusif des maques Jaguar et Land Rover, a lancé une plateforme de réservation online : un showroom virtuel, doté d’outils interactifs de dernière génération, tels que les fonctions de recherche avancée, de comparaison des véhicules en stock et de sauvegarde.

 

Les clients de Jaguar Land Rover peuvent donc désormais découvrir les offres exclusives, comparer entre les différentes finitions disponibles en stock, et réserver le véhicule Jaguar ou Land Rover de leur choix en quelques clics, et donc en toute sécurité.

 

« Dès que le client sélectionne le véhicule de son choix, trois options s’offrent à lui: demander un essai, réserver le véhicule en question, ou demander un devis en ligne en profitant des différentes options de financement proposées. » résume JLR dans un communiqué.

 

Une approche de digitalisation et de dématérialisation des plus pertinentes quand on sait que les déplacements sont limités, et qui permet donc au constructeur automobile d’envisager un redémarrage de ses ventes et une reprise de ses activités.

 

Une plateforme digitalisée qui permet aussi aux clients d’adhérer aux protocoles de santé et de sécurité en vigueur en réservant leur véhicule en ligne depuis leur domicile et ainsi de se prémunir contre le risque de contamination.

 

Une production qui s’adapte aux protocoles de santé

 

Alors que les concessions rouvrent progressivement leurs portes partout dans le monde, le redémarrage de la production chez Jaguar Land Rover se fait dans le plus grand respect des nouvelles normes d’hygiène.

 

Des mesures en faveur d’une distanciation sociale effective, d’une parfaite hygiène et des contrôles sanitaires ont en effet été mis en place après examen complet de toutes les chaînes de production, des postes d’ingénierie, des zones de bureau et des espaces communs.

 

« Tout au long des prochains mois, je sais que, en tant qu’équipe, nous ferons tout ce qui nous sera possible pour rester en sécurité, se montrer raisonnable et rester en bonne santé. » a ainsi déclaré Grant McPherson (Jaguar Land Rover Executive Director, Manufacturing) .

 

La santé et le bien-être des employés sont au centre de ce plan : vérification de la température corporelle à l’aide de caméras thermiques, distance de deux mètres entre les membres du personnel, équipements de protection individuelle, introduction d’un sens de circulation, nettoyage intensifié du lieu de travail, visière de protection réutilisable fabriquée par l’entreprise, etc.

 

« Nous avons mis en place le protocole le plus efficient et établi les consignes de comportement de façon à ce que chacun se sente rassuré en retrouvant son poste de travail. Nos mesures sont basées sur l’examen exhaustif de nos méthodes, du point de vue médical et opérationnel. elles incluent les leçons apprises de nos équipes en chine et en slovaquie. nous continuons d’étudier la situation du virus covid-19, à suivre les recommandations de toutes les autorités concernées sur chaque marché ou nous opérons, et nous les adapterons rapidement à tout changement de recommandation. » a soutenu Dr Steve Iley, médecin en chef de Jaguar Land Rover.

 

Alors que, ces derniers jours, des milliers d’employés ont repris le travail et que les clients retrouvent peu à peu leur liberté de mouvement, le constructeur automobile cherche avant tout à rassurer avec de telles précautions.

 

Autant de mesures qui permettront à Jaguar Land Rover, emblème de l’héritage de la construction automobile britannique, de montrer à moyen terme les premiers signes d’un redressement et d’une reprise de son industrie.

 

Lire aussi > Covid-19 : Jaguar Land-Rover déploie des véhicules pour soutenir les services de santé

 

Photo à la Une : © Land Rover[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »not-logged-in »][vc_column][vc_column_text]

Les ventes de voitures au Royaume-Uni ont chuté de 97 % en avril, à un niveau jamais vu depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Frappé par la tornade du Covid-19, au coeur d’un véritable marasme, le groupe britannique Jaguar Land-Rover tente d’apporter des réponses économiques, sanitaires et sociales à la crise. Demande de financement temporaire, mise en place d’un showroom virtuel, application d’un plan d’hygiène renforcé, le constructeur automobile ne manque pas d’idées pour se redresser et sortir d’une brutale récession mondiale.

 

Après avoir vu ses ventes chuter de plus de 30 % entre janvier et mars, le fleuron de l’industrie automobile cherche par tous les moyens à se relever.
 

Une demande de prêt à l’État

 

Face à l’effondrement de ses ventes de voitures provoqué par la pandémie, Jaguar Land Rover a tout d’abord cherché à obtenir une aide financière du gouvernement.

 

Le plus grand constructeur automobile du Royaume-Uni a en effet été en pourparlers avec le gouvernement pour emprunter plus d’un milliard de livres (1,2 milliard de dollars) par le biais du programme de prêt d’urgence du Royaume-Uni, afin de surmonter la crise.

[/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fabonnements-et-newsletter-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.

[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Land Rover[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row njt-role= »people-in-the-roles » njt-role-user-roles= »customer »][vc_column][vc_column_text]

Les ventes de voitures au Royaume-Uni ont chuté de 97 % en avril, à un niveau jamais vu depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Frappé par la tornade du Covid-19, au coeur d’un véritable marasme, le groupe britannique Jaguar Land-Rover tente d’apporter des réponses économiques, sanitaires et sociales à la crise. Demande de financement temporaire, mise en place d’un showroom virtuel, application d’un plan d’hygiène renforcé, le constructeur automobile ne manque pas d’idées pour se redresser et sortir d’une brutale récession mondiale.

 

Après avoir vu ses ventes chuter de plus de 30 % entre janvier et mars, le fleuron de l’industrie automobile cherche par tous les moyens à se relever.
 

 

Une demande de prêt à l’État

 

Face à l’effondrement de ses ventes de voitures provoqué par la pandémie, Jaguar Land Rover a tout d’abord cherché à obtenir une aide financière du gouvernement.

 

Le plus grand constructeur automobile du Royaume-Uni a en effet été en pourparlers avec le gouvernement pour emprunter plus d’un milliard de livres (1,2 milliard de dollars) par le biais du programme de prêt d’urgence du Royaume-Uni, afin de surmonter la crise.

[/vc_column_text][vc_cta h2= »Cet article est réservé aux abonnés. » h2_font_container= »font_size:16″ h2_use_theme_fonts= »yes » h4= »Abonnez vous dès maintenant ! » h4_font_container= »font_size:32|line_height:bas » h4_use_theme_fonts= »yes » txt_align= »center » color= »black » add_button= »right » btn_title= »JE M’ABONNE ! » btn_color= »danger » btn_size= »lg » btn_align= »center » use_custom_fonts_h2= »true » use_custom_fonts_h4= »true » btn_button_block= »true » btn_custom_onclick= »true » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fluxus-plus.com%2Fabonnements-et-newsletter-2%2F||| »]Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.

[/vc_cta][vc_column_text]Photo à la Une : © Land Rover[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags

Picture of La rédaction
La rédaction
Grâce à une veille accrue et à une excellente connaissance de ces secteurs, la rédaction de Luxus + décrypte pour ses lecteurs les principaux enjeux économiques et technologiques de la mode, l’horlogerie, la joaillerie, la gastronomie, les parfums et cosmétiques, l’hôtellerie, et l’immobilier de prestige.

Inscription à notre Newsletter

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir nos émissions et articles en avant-première !

Offre découverte

S’abonner à partir de 1€ le premier mois

Newletter Luxus Plus