Vous lisez en ce moment
Pourquoi Kering pourrait bien avoir réalisé un de ses investissements les plus prometteurs avec Vestiaire Collective

Pourquoi Kering pourrait bien avoir réalisé un de ses investissements les plus prometteurs avec Vestiaire Collective

La start-up Vestiaire Collective a récemment dévoilé une levée de fonds de 178 millions d’euros avec la prise de 5% de son capital par le géant Kering. Désormais, la plateforme de seconde main de luxe est valorisée à plus d’un milliard d’euros et constitue pour Kering un investissement des plus judicieux.

 

La famille Pinault a donc investit 53 millions d’euros pour 5% du capital et disposera d’un siège au conseil d’administration de Vestiaire Collective, aux cotés des autres actionnaires qui ont également réinvestit : Tiger Global Management, Bpifrance, Eurazeo, Luxury Tech Fund, Maximilian Bittner…

 

Avec une valorisation désormais supérieure à un milliard d’euros, la plateforme de vente en ligne de luxe se voit conférer l’appellation de “Licorne” et rejoint les 12 déjà existantes en France (Blablacar, Dataiku,Voodoo…). 

 

« Le luxe de seconde main est désormais une tendance réelle et profonde », a déclaré François-Henri Pinault, le PDG de Kering. « Plutôt que de l’ignorer, nous voulons au contraire saisir cette opportunité pour continuer à améliorer les services proposés à nos clients et orienter l’avenir de notre secteur vers des pratiques plus innovantes et plus durables” .

 

Et les chiffres de la plateforme ne trompent pas : 11 millions d’utilisateurs avec un taux de croissance de 110% en un an, un catalogue de 3 millions d’articles, une présence dans 80 pays, un chiffre d‘affaires réalisé à hauteur de 20 % dans l’hexagone et des volumes de transactions qui ont doublé en 2020. 

 

À noter que la plateforme de vente en ligne n’a pas réellement souffert de la crise sanitaire, contrairement aux autres distributeurs de la mode qui ont été affectés négativement par la fermeture des magasins physiques et des restrictions en terme de voyages. Celle-ci a connu une progression des ses commandes de 120 % de commandes durant le premier confinement, et jusqu’à +144% au mois de juin.

 

 

Cette croissance n’est pas prête de s’arrêter puisque le marché de la seconde main devrait peser plus de 60 milliards de dollars d’ici 2025. En France, il est actuellement estimé à plus d’un milliard d’euros, d’après Les Echos.

 

« La part des pièces de seconde main dans la garde-robe des particuliers devrait passer de 21% en 2021 à 27% en 2023, et le marché de la seconde main devrait atteindre plus de 60 milliards de dollars d’ici 2025 » , estime Vestiaire Collective.

 

L’investissement de Kering constitue alors un potentiel considérable, d’autant plus que celui-ci va permettre à la plateforme de poursuivre sa phase de croissance pendant que le groupe réalisera son objectif de gagner en crédibilité en matière de responsabilité environnementale.

 

Voir aussi


« Notre stratégie d’innovation vise à investir dans des marques et technologies destinées à la prochaine génération de consommateurs, privilégiant des modèles économiques de rupture à même de nous aider à mieux servir nos clients et améliorer nos performances. » a confié le directeur de la relation client et de la transformation numérique de Kering, Grégory Boutté.

 

Vestiaire Collective souhaite quant à lui s’étendre davantage internationalement et vise particulièrement le marché de l’Amérique du Nord. Il souhaite également investir dans la durabilité en réduisant son empreinte carbone. 

 

Autre objectif ambitieux dévoilé par Vestiaire collective dans un communiqué : Investir massivement dans la technologie de l’intelligence artificielle avec une création de 155 postes dans le domaine (analyse des données, ingénierie, technologies et développement produit).

 

La plateforme de revente en ligne de luxe se retrouve alors de plus en plus prisée par les plus grandes enseignes. En effet, il y a quelques semaines, c’est Alexander Mcqueen qui a décidé de dévoiler un nouveau partenariat avec celle-ci. Un projet qui permet à ses clients de vendre leurs pièces sur la plateforme avec des certifications d’authenticité et de prix.

 

Lire aussi > ALEXANDER MCQUEEN ET VESTIAIRE COLLECTIVE DEVOILENT LEUR COLLABORATION DURABLE

 

Photo à la Une : © Vestiaire Collective

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut