Vous lisez en ce moment
Pour Capri Holdings, le pire reste à venir

Pour Capri Holdings, le pire reste à venir

En raison de la crise du Covid-19, le groupe de luxe Capri Holdings, propriétaire des marques iconiques Michael Kors, Versace et Jimmy Choo, s’attend à une chute de 70% de ses ventes au premier trimestre clos fin juin, après une première baisse de 11,3% de son chiffre d’affaire au quatrième trimestre 2020/21 clos fin mars. La menace est rude et pèse sur la société qui risque de fermer définitivement près de 200 magasins dans le monde au cours des deux prochaines années.

 

Capri Holdings a déjà perdu 551 millions de dollars à cause du Covid-19

 

Selon les résultats du quatrième trimestre, le revenu total de Capri a chuté de 11,3 % pour atteindre 1,19 milliard de dollars au cours des trois mois se terminant le 28 mars, ce qui est légèrement supérieur à l’estimation moyenne des analystes, qui est de 1,12 milliard de dollars.

 

La société a de son côté déclaré une perte nette de 551 millions de dollars au cours du quatrième trimestre de son exercice fiscal 2020, contre un bénéfice de 19 millions de dollars un an plus tôt.

 

Bien que les fermetures n’aient représenté que deux semaines environ du trimestre se terminant le 28 mars, les charges de dépréciation – dont 351 millions de dollars pour la marque Jimmy Choo, 137 millions de dollars de dommages aux magasins, 92 millions de dollars de réserves de stocks plus élevées et 30 millions de dollars de frais de restructuration – ont eu un fort impact sur les résultats.

 

« La pandémie de COVID-19 a eu un impact dramatique sur le monde entier » a déclaré John Idol, le président et directeur général de Capri, aux analystes lors d’une conférence téléphonique mercredi 1er juillet, alors qu’il s’attendait à tout autre chose pour le groupe. « En entrant dans l’année fiscale 2020, nous nous attendions à ce que ce soit une année d’investissement pour financer des initiatives stratégiques et positionner nos maisons de luxe pour une croissance des revenus et de la marge opérationnelle » .

 

La chute des ventes se poursuit … et fait craindre le pire

 

L’effet négatif annoncé devrait être encore plus prononcé au cours du trimestre en cours : Capri Holdings s’attend en effet à une nouvelle baisse de 70 % de ses ventes alors que les analystes tablaient sur une chute de 46,7%, selon Refinitiv.

 

En cause, un trafic beaucoup moins dense qu’à l’accoutumée : même si environ 90 % du réseau de magasins de la société a rouvert (soit environ 70% des 455 magasins en Amérique et 98% des 816 magasins en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie), les dirigeants ont déclaré que le trafic dans ces magasins réouverts représente environ 50 à 75 % de celui de l’année précédente.

 

« Les clients seront probablement moins nombreux dans les magasins au cours des prochaines années, jusqu’à ce que nous ayons un vaccin et que les gens se sentent plus à l’aise pour faire leurs achats à l’extérieur » , a ajouté John Idol, directeur général de Capri.

 

Des pertes que le groupe – qui abrite les marques Michael Kors, Versace et Jimmy Choo – craint de ne pouvoir assumer à l’avenir.

 

« Bien que nous ayons fait des réductions de coûts significatives, nous ne pensons pas qu’elles seront suffisantes pour compenser la baisse considérable des revenus du premier semestre de l’année fiscale 2021″ , s’est inquiété Thomas Edwards, vice-président exécutif, directeur financier et directeur de l’exploitation de Capri, lors de la conférence téléphonique.

Voir aussi


 

En réaction, le groupe de luxe a annoncé qu’il pourrait fermer définitivement jusqu’à 170 magasins, principalement Michael Kors, au cours des deux prochaines années et réduire les dépenses d’investissement d’environ 150 millions de dollars au cours de l’exercice 2021 afin d’atténuer la pression, tout en misant sur le développement des activités de chaussures et d’accessoires.

 

Néanmoins, les dirigeants ont réitéré la position financière positive de Capri, affirmant que la société prévoit de terminer le trimestre en cours avec environ 1,1 milliard de dollars de liquidités et 1,8 milliard de dollars de dettes.

 

« Nous croyons en l’avenir et investir dans le luxe prend du temps. La mode et le luxe parlent de désirs profonds d’expression et de créativité et nous ne doutons pas qu’ils resteront bien après que la fermeture mondiale soit derrière nous […] Nous voyons notre opportunité de reprendre la croissance en 2022″ , a conclu John Idol.

 

Lire aussi > CAPRI HOLDINGS RÉDUIT LA RÉMUNÉRATION DES PATRONS ET ACTIONNAIRES ET TAILLE DANS SES COÛTS FACE AU COVID-19

 

Photo à la Une : © Versace

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
1
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut