Vous lisez en ce moment
Portrait. Brunello Cucinelli, cet entrepreneur humaniste qui prépare déjà la suite

Portrait. Brunello Cucinelli, cet entrepreneur humaniste qui prépare déjà la suite

Voir la galerie

Après avoir enregistré une baisse de 2,3 % des ventes de sa société éponyme au premier trimestre 2020 en raison de la crise du coronavirus, Brunello Cucinelli fonde tous ses espoirs sur l’avenir. À l’aube de sa retraite, ce magnat de l’entrepreneuriat italien souhaite une passation de pouvoir digne de ce nom. Il vient alors tout juste de concrétiser son plan stratégique de succession, confiant les rênes de son entreprise à Luca Lisandroni – ancien directeur général de Luxottica – et Riccardo Stefanelli, son gendre. Un plan de relève solide qui est un gage de réussite pour la maison de luxe italienne qu’il a fondé en 1978.

 

Si les résultats financiers de Brunello Cucinelli S.p.A. ont été très favorables sur l’année 2019, avec un chiffre d’affaires net de 607,8 millions d’euros, en hausse de 9,9% par rapport aux 553 millions d’euros de 2018, la marque italienne de mode de luxe, touchée de plein fouet par la pandémie de Covid-19, accuse le coup.

 

Selon des données publiées début avril, la société italienne a clôturé le premier trimestre de l’année avec un chiffre d’affaires en baisse de 2,3% à taux de change courant à 156,7 millions d’euros.

 

L’occasion pour Brunello Cucinelli de prendre du recul dans la gestion de son entreprise et de mettre en oeuvre – enfin – sa stratégie de succession.

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez vous dès maintenant !

Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.

Photo à la Une : © Fabio Massimo Aceto

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut