Vous lisez en ce moment
Paris, Milan et Londres : les Fashion Week réorganisent leurs calendriers face à la crise sanitaire

Paris, Milan et Londres : les Fashion Week réorganisent leurs calendriers face à la crise sanitaire

Paris Fashion Week 2021

Habituellement, les défilés de prêt à porter s’enchaînent dès le mois de janvier. En ce début d’année 2021, la crise sanitaire a obligé les Fashion Week du monde entier à revoir leurs programmes.

 

À Paris, la semaine de la mode masculine et les défilés haute-couture sont maintenus

 

À Paris, la semaine de la mode masculine est maintenue du 19 au 24 janvier 2021. 71 maisons présenteront leur collection automne-hiver 2021-2022 à cette occasion, sous un format physique ou digital. De la même façon, 31 maisons exposeront leur collection haute couture printemps-été 2021 du 25 au 28 janvier.

 

Le recours au numérique n’est pourtant pas nouveau : en juillet 2020, la Fédération de la Haute Couture et de la Mode avait organisé une Paris Fashion Week entièrement en ligne. Les collections masculines printemps-été 2021 et la haute couture automne-hiver 2020-2021 avaient été exposées « sous la forme d’un film créatif et libre » sur une plateforme dédiée à l’évènement. Les collections féminines printemps-été 2021 avaient connu le même sort en octobre dernier.

 

Milan confirme la tenue de ses deux Fashion Week en janvier et février

 

En septembre 2020, la Fashion Week « phygitale » de Milan avait donné lieu à « 45 millions de vues, un record absolu et incroyable, faisant de Milan la première plateforme des semaines de la mode dans le monde en termes de visualisation » d’après Carlo Capasa. Le directeur de la Chambre de la Mode italienne qualifia ainsi l’évènement « d’opération de résilience italienne ». Pour l’occasion, 156 collections avaient fait l’objet de présentations ou de défilés et un espace de show-room avait regroupé les créations de 300 marques.

 

Lors du 25èmeSommet Pambianco, tenu en novembre 2020 et retransmis en ligne, Carlo Capasa avait précisé confirmer les dates des Fashion Week 2021 et organiser des évènements physiques ou numériques « en fonction de l’évolution de la pandémie ».

 

Finalement, les dates sont tombées : la prochaine semaine de la mode masculine, consacrée aux collections automne-hiver 2021-2022 est prévue à Milan du 15 au 19 janvier. L’édition féminine se tiendra quant à elle du 23 février au 1ermars.

 

Londres supprime l’édition de janvier

 

À Londres, le Brexit et la recrudescence de l’épidémie rendent impossible la tenue de l’édition masculine de la Fashion Week. Ainsi, seuls trois des quatre rendez-vous habituels – pour les hommes en janvier et juin, pour les femmes en février et septembre – ont été conservés par le British Fashion Council.

 

Par conséquent, la prochaine semaine de la mode londonienne est attendue du 19 au 23 février 2021. Si cette Fashion Week est normalement dédiée aux créations féminines, des collections masculines seront aussi exposées.  Par ailleurs, les défilés seront visibles sur le site internet de la Fashion Week.

 

À New-York, la mode ne résiste pas à l’épidémie

 

Aux États-Unis où le virus fait encore des ravages, il n’est même pas question de Fashion Week. En septembre 2020 déjà, les défilés s’étaient faits rares. Le président du Council of Fashion Designers of America (CFDA), Tom Ford, avait confié au site spécialisé Women’s Wear Daily ne pas prévoir de saison “normale” avant l’automne 2021.

 

Voir aussi


Pour soutenir les designers américains, le CFDA a investi dans la plateforme Runway360. Les créateurs peuvent y accéder gratuitement et les maisons peuvent donc y présenter leurs collections en créant des évènements virtuels.

 

Le secteur de la mode s’alarme

 

Si les Fashion Week du monde entier sont parvenues à s’adapter, elles seront toutefois privées d’une importante source de recettes. À Paris, la Fédération de la Mode estime à 1,2 milliard d’euros les revenus générés chaque année par les semaines de la mode.

 

La Confindustria Moda, principale organisation patronale de l’industrie de la mode en Italie, a quant à elle perdu 29 milliards d’euros de chiffre d’affaires sur les neuf premiers mois de l’année 2020. Son président, Cirillo Coffen Marcolin, affirmait que les entreprises du secteur ont enregistré une diminution de 27% de leurs ventes au troisième trimestre, après avoir connu des baisses de 36 et 39% lors des premier et deuxième trimestres.

 

Alors qu’elle réalise 41% de la production européenne en termes de mode et accessoires, bien devant l’Allemagne (12%) et la France (8%), et plus de 60% de la production du haut de gamme au niveau mondial, Carlo Capasa a demandé au gouvernement italien de prendre des mesures d’aide spécifiques pour l’industrie de la mode. Le directeur de la Chambre de la mode italienne estime en effet que « le touch and feel dans la mode est irremplaçable, et nous espérons pouvoir revenir bientôt aux moments des rencontres physiques. »  

 

Lire aussi >PARIS FASHION WEEK : LE GLAMOUR HOLLYWOODIEN DU DÉFILÉ CHANEL PRINTEMPS-ÉTÉ 2021

 

Photo à la Une : © IFA Paris

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut