Vous lisez en ce moment
Marc-Antoine Jamet, secrétaire général du groupe LVMH, fait valoir les intérêts français en Chine

Marc-Antoine Jamet, secrétaire général du groupe LVMH, fait valoir les intérêts français en Chine

Marc-Antoine Jamet, Secrétaire Général du groupe LVMH, faisait partie des membres de la délégation qui a suivi Emmanuel Macron lors de son déplacement en Chine, du 8 au 10 janvier dernier. L’occasion pour celui qui est également Maire de Val-de-Reuilde rencontrer les dirigeants d’Alibaba et JD.com. 

Marc-Antoine JametSecrétaire Général du groupe de luxe LVMH, mais aussi Maire de Val-de-Reuil, était présent au sein de la délégation des entreprises françaises qui a suivi le Président de la République françaiseEmmanuel Macron, lors de sa visite de trois jours en Chine. Une visite fort opportune quand on sait que la région Asie Pacifique, sans compter le Japon, représente 27% du chiffre d’affaires du groupe de luxe français.

Marc-Antoine Jamet a notamment pu rencontrer les dirigeants d’Alibaba et JD.com, deux acteurs incontournables du e-commerce chinois, durant une séssion de travail regroupant 30 dirigeants d’entreprises françaises et chinoises, organisée par le Ministère du Commerce de la République Populaire de Chine et le Ministère de l’Economie et des Finances de la France.

Une réunion d’importance pour les entreprises françaises du luxe qui ont tout intérêt à rendre leurs produits disponibles sur la toile chinoise. En effet, selon les prévisions du cabinet KPMG, la moitié des achats de luxe en Chine, premier marché du luxe mondial, se feront en ligne à l’horizon 2020. En octobre 2017, le site JD.com a notamment lancé Toplife, une plateforme dédiée aux marques de luxe.

Au total, une cinquantaine d’entreprises françaises, dont les groupes AccorHotelsAirbusArevaSafran ou BNP Paribas ont accompagné le Président de la République lors de ce déplacement. Au-delà des enjeux diplomatiques du moment, tel que le dossier brulant de la Corée du Nord, le chef de l’Etat français et sa délégation ont ainsi pu défendre l’industrie hexagonale auprès du Président de la République poupulaire de ChineXi Jinping, qui se montre pour le moment peu réceptif aux intérêts français, privilégiant les Etats-Unis, la Russie, le Japon, voire l’Allemagne. «Nous espérons que la visite aidera à renforcer la confiance politique mutuelle et la communication stratégique entre les deux parties», ont déclaré les autorités chinoises, quelques jours avant l’arrivée du président français.
Guillaume Roignot
Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut