Vous lisez en ce moment
LVMH et Kering s’accordent pour améliorer les conditions de travail des mannequins

LVMH et Kering s’accordent pour améliorer les conditions de travail des mannequins

C’est une petite révolution qui s’amorce dans le milieu du mannequina. LVMH et Kering s’engagent à protéger les mannequins en adoptant une charte commune. Celle-ci instaure des règles strictes pour assurer leur bien-être.

Il s’agit d’abord de lutter contre l’anorexie, un véritable fléau dans le milieu. Les tailles inférieures au 34 chez les femmes et 44 chez les hommes sont recalées par la charte. Un certificat médical de moins de 6 mois, prenant en compte l’indice de masse corporelle (IMC), sera systématiquement demandé aux mannequins. La nourriture et les boissons mises à leur disposition devront correspondre à leur besoins alimentaires.

La charte interdit également l’embauche des mannequins de moins de 16 ans pour porter des vêtements d’adultes. Les conditions de nudité, ou de semi nudité seront très encadrées, notamment chez les jeunes mannequins. La charte prévoit également des mesures pour améliorer les conditions de casting parfois très difficiles.

« Les PDG des marques de mon groupe vont veiller à ce que les mesures soient appliquées partout. Une marque qui ne se conformerait pas à la charte devrait me rendre des comptes », avertit François-Henri Pinault, le PDG de Kering.

Guillaume

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut